• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 5 mars 2015 tagTENNIS

Coupe Davis - Gilles Simon : « Important que Gaël soit finalement là »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Victorieux de son 12e titre ATP à Marseille face à son copain Gaël Monfils, Gilles Simon sera le numéro 1 tricolore à Francfort, pour le premier tour de la campagne de coupe Davis 2015 à partir de vendredi. Une pression pour le Niçois qui n’a remporté qu’un seul de ses dix matches à enjeu sous le maillot bleu. 

gilles-simon
  © BERTRAND LANGLOIS / AFP

Mais le ‘’volte-face’’ de Gaël peut le détendre…


A l’issue de votre finale marathon à Marseille, vous disiez qu’il vous faudrait être vigilant sur la récupération. Comment avez-vous géré cette inconnue ?

Ce qui est difficile, c’était de trouver le bon mix entre se reposer et se ré-entraîner. Parce qu’il commençait à me manquer des choses sur le plan physique. En termes de reposje me suis accordé deux jours. C’est peu mais si je ne fais pas les choses, ça va finir par une blessure, le corps ne va pas tenir éternellement.

Vous avez l’expérience…

Oui mais on a toujours peur de se tromper. Quand ça ne va pas, on a toujours peur que ça n’aille plus jamais. Et quand ça va, on se dit :’’je le tiens…’’ C’est un cocktail dur à trouver. 

Lors du tournoi de Marseille, vous disiez que Gaël pouvait revenir sur sa décision de zapper ce premier tour. Vous aviez du nez… 

En fait, Gaël m’a appelé une heure après notre finale de Marseille (le 22 février) pour dire qu’il venait. On n’en avait pas discuté dans le vestiaire car on n’avait pas trop envie de se voir après les 2h28 de combat (6-4, 1-6, 7-6). Il était sur la route et je pense que son préparateur physique a été le premier informé. A mon avis, c’est une bonne chose, on est plus forts avec lui. Et comme on a perdu « Ritch » (Richard Gasquet) derrière, on se rend compte à quel point c’est important qu’il soit là.

L’an passé, à Nancy, la France avait battu l’Allemagne 3-2. Comment imaginez-vous cette rencontre de Francfort ?

A Nancy, on était vraiment favoris. Leur équipe s’est renforcée avec le retour de Philipp Kohlschreiber. Ils n’ont que des bons joueurs et ils ont choisi une surface très rapide. Ca ne va pas se jouer à grand-chose. Il va falloir être bons.

Jeudi 5 mars 2015 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
Voir tous les communiqués