• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 19 mars 2015

Basket-ball NBA - DeAndre Jordan : « L’arrivée de coach Rivers a été le déclic pour moi »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Le nom de DeAndre Jordan claque comme un block dans les débats pour être le meilleur défenseur de la saison. Top rebondeur de la NBA, 4e meilleur contreur, meilleur pourcentage aux tirs de toute la ligue, le Clippers reste pourtant la troisième roue du carrosse des ‘’Angelinos’’ derrière les stars Chris Paul et Blake Griffin. Interview d’une machine à rebonds.

DeAndre Jordan
  © RONALD MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Vous avez des stats consistantes à 11 pts, plus de 14 rebonds et 2 contres par match. Pensez vous être élu meilleur défenseur cette saison ?

Ce n’est pas à moi de le dire mais j’ai terminé troisième la saison dernière alors j’espère cette fois ci que ce sera la bonne. C’était un objectif personnel cette année de produire de grosses statistiques aux rebonds et aux contres. Si j’ai cette récompense au final, je serais le plus heureux.

Quel a été le déclic dans votre carrière pour vous concentrer sur la défense ?

L’arrivée de coach Rivers à l’été 2013 a tout changé en ce qui me concerne. Il m’a dit clairement que Chris Paul et Blake Griffin avaient un rôle global dans l’équipe et qu’il attendait de moi autre chose par rapport à mes qualités athlétiques. J’ai été un peu surpris au départ mais j’ai vite compris ce qu’il attendait de moi par rapport au jeu qu’il souhaitait mettre en place. Il veut que je sois présent aux rebonds et surtout le plus dur possible dans le jeu défensif. J’ai le physique pour me faire respecter sous le cercle. 

Même les autres coachs reconnaissent enfin votre talent défensif. Scott Brooks notamment à Oklahoma. C’est bon signe pour cet award, non ?

Le fait d’avoir le respect des autres coaches de la ligue compte vraiment pour moi. Coach Brooks sait de quoi il parle avec un gros défenseur dans son équipe (Serge Ibaka). Mais je sais aussi que pour gagner ce trophée, les Clippers doivent avoir un bon classement dans la Western conférence. On verra bien en fin de saison. Je fais mes stats et le boulot que coach Rivers attend de moi. 

Quels sont les meilleurs défenseurs de la ligue cette saison, sachant que Joakim Noah est hors du coup avec ses blessures à répétition ?

Des joueurs comme Andrew Bogut (Golden State), Anthony Davis (New Orleans), Serge Ibaka (Oklahoma), Rudy Gobert (Utah) et Draymond Green (Golden State), sont de solides défenseurs. Gobert est un joueur que je ne connaissais pas mais je suis impressionné par son boulot depuis le break du All Star Game. Je regarde ses stats à chaque match car c’est plus qu’un concurrent sérieux. 

Est-ce un handicap pour vous justement, le fait que les Clippers ne soient pas une très bonne défense (22e de la ligue) ?

C’est difficile à expliquer car Chris (Paul) est un bon défenseur mais Blake Griffin nous a manqué (blessure au coude) alors son retour va nous apporter à nouveau du volume défensif. Il faut être dans le bon tempo tous ensemble, et puis, on a une équipe qui ne prend pas beaucoup de rebonds par rapport à l’adversaire. Défendre, c’est du sacrifice et ça demande beaucoup d’énergie. Ca va, je suis jeune encore, je peux faire ce job. »

En l’absence de Blake Griffin, vous avez fait grimper vos statistiques en shootant à plus de 74 % avec 14 points  de moyenne et 18 rebonds par match ! Quels ont été les ajustements des Clippers ?

Blake est un All Star, et on ne peut pas le remplacer sur un claquement de doigts. Le coach m’a demandé d’apporter plus de scoring, tout en jouant la même chose en défense. Il faut savoir tirer des choses positives de l’absence d’un joueur majeur et se révéler avec un jeu un peu différent. C’est ce que j’ai voulu faire. On a eu de la réussite certains soirs en l’absence de Blake, tant mieux pour nous. 

Est-ce que les Clippers sont prêts à jouer de grands playoffs cette année ?

Nous serons là si on joue de la bonne façon. Quand on joue juste, je sais que l’on peut battre n’importe qui. Mais pour être champion, il faut être fort mentalement. Alors, on va voir si on répond au niveau mental aussi. C’est un challenge.

Vous êtes free-agent cet été. Que voulez vous faire ? Signer rapidement ou attendre 2016 ?

Je préfère signer un contrat de 5 ans tout de suite et ne pas attendre l’été 2016. Je ne veux pas être trop gourmand, même si a priori ce serait plus favorable avec la nouvelle convention collective dans un an. Je me sens bien chez les Clippers alors autant signer sur du long terme maintenant. 

Jeudi 19 mars 2015
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
les dernières news
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Quand le long terme garantit le succès [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Olivier Miniconi : "Dans les temps de passage pour se maintenir" [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La dix-neuvième journée [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Comment parier sur Bordeaux-Marseille ? [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    CHALLENGE NOËL - LOTS PSG [lire la news]
Voir tous les communiqués