• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 7 mai 2015 tagRUGBY - TOP 14

Rabah Slimani : «Toujours une ambiance électrique»

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

A 25 ans, Rabah Slimani est le pilier du Stade Français, qui se déplace ce dimanche (16h15) sur la pelouse du Racing-Métro lors de la 24e journée du Top 14. Un derby capital pour les phases finales.

rabah-slimani
  © FRANCK FIFE / AFP

Un match à enjeu

«On s’attend à un match de phases finales car on joue face à un adversaire qui vise les mêmes places que nous, à savoir le haut du tableau. Le Racing est un voisin pour nous et on retient le match de la saison passée qui nous coûte la qualification pour le Top 6 (le Stade Français s’était incliné 22-32 à domicile lors de la 23e journée). On est un brin revanchard par rapport à ça et notre dernière performance face à Toulouse (défaite 12-21 à Jean-Bouin, 23e journée)

«Le point de vue peut changer selon les joueurs mais personnellement, je crois qu’une qualification pour les phases finales est la priorité en cette fin de saison, plus que les deux premières places, car cela fait un bon moment qu’on rate ce rendez-vous (depuis 2009). Ce serait déjà très bien pour nous et le reste ne serait que du bonus.»

Un habitué du derby

«J’ai eu l’occasion d’affronter le Racing-Métro depuis mon plus jeune âge quand je me trouvais encore en juniors, c’est toujours la même ambiance un peu électrique, on sent qu’il faut absolument gagner face à cet adversaire. Après, même si c’est dur sur le terrain, cela reste bon enfant en général. Il y a toujours une petite guerre entre les deux clubs mais le rugby est un jeu et on s’entend tous très bien. Je connais pas mal de joueurs du Racing de ma génération (1989), je les ai déjà affrontés et il n’y a pas de souci entre nous.»

Son regard sur la saison

«Le bilan actuel est plutôt positif, il y a eu des hauts et des bas et au final, on est mieux classé que la saison dernière au même moment. C’est assez bizarre car on avait déjà perdu trois matches à domicile et l’an dernier, le fait de perdre face au Racing nous avait anéantis. Après, bien sûr, on a rattrapé les points à l’extérieur en s’imposant à quatre reprises, ce n’est pas rien. D’une manière générale, l’écart se resserre entre les équipes et cela commence à être intéressant. On fait preuve de plus d’assurance dans notre jeu et on parvient à mieux gérer les fins de match, ce qui était notre point faible avant. Il nous reste à être davantage maître de notre sujet.»

Ses ambitions

«Personnellement, la coupe d’Europe est une compétition qui m’attire car cela fait quelques années que je joue et je n’ai pas encore vraiment eu l’occasion de la disputer, si ce n’est des morceaux de matches il y a quelques années. Il y a aussi l’équipe de France… Lors du Tournoi, on finit quatrième sur six, je crois que tout est dit. Maintenant, il faut avancer, garder le positif et continuer sur les bases qui sont stables. La coupe du monde, elle est dans ma tête comme dans celle de tous les joueurs. Mais elle est encore loin, il reste des matches de championnat à bien jouer avant de se projeter dessus.»

Un Top 14 trop étranger ?

«Les joueurs étrangers sont ceux qui apportent aujourd’hui une plus-value au Top 14. C’est comme quand le PSG fait venir Ibrahimovic ou Beckham. Cela ramène des gens au stade. Maintenant, je pense que les clubs français ne doivent pas oublier le vivier de joueurs français pour leur propre avenir. C’est peut-être dû aux résultats du XV de France… C’est vrai qu’on regarde beaucoup la performance des joueurs au niveau international pour se faire une idée de leur niveau. En France, il y en a peu mais je pense par exemple à mon ami Mathieu Bastareaud, c’est quelqu’un de reconnu partout.»

Jeudi 7 mai 2015 tagRUGBY - TOP 14
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 4 décembre 2015
    Julien Pierre : "Quand on prend 50 points..." [lire la news]
  • Jeudi 26 novembre 2015
    Fabrice Landreau : "On n'est pas content de notre rendement" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Olivier Azam : "Préserver l'identité d'Oyonnax" [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Marc Andreu : "Ajouter des titres aux performances" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Benjamin Fall : "Le jeu de Montpellier est devenu pragmatique" [lire la news]
Voir tous les communiqués