• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 15 mai 2015 tagTENNIS

Masters 1000 de Rome - Stan Wawrinka : « C’est le défi ultime »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Stan Wawrinka, 9e mondial, est en train tout doucement d’évacuer ses problèmes personnels (il est en instance de séparation avec sa femme) et de retrouver un niveau de jeu intéressant. Victorieux de l’Autrichien Dominic Thiem, il s’est hissé en quart de finale à Rome, où l’attend… Rafael Nadal. Les deux hommes ne se sont plus croisés depuis la finale de l’Open d’Australie 2014. A Melbourne, Le Suisse avait alors connu son instant de gloire.

Stan-Wawrinka
  © MIKE HEWITT / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP

Une victoire convaincante face à Dominic Thiem, l’une des valeurs montantes du circuit…

Dans l’ensemble, je suis satisfait de mon niveau de jeu. Ca prend forme… La concentration était bonne. Il me manque des victoires pour arriver plus relâché. 

Et maintenant, c’est un quart face à Rafael Nadal…

C’est toujours le défi ultime de jouer Rafa sur terre battue. Même s’il semble en moins bonne forme cette année, compte tenu des résultats qu’il a l’habitude d’obtenir. Maintenant, plus il joue de tournois, plus il se rapproche de Roland-Garros, plus il est difficile à jouer. A moi d’essayer de trouver des solutions. De toute façon, je sais ce qu’il va me proposer. Je devrai élever mon niveau de jeu. 

Justement, tactiquement, ça va ressembler à quoi ?

L’effet et l’intensité qu’il met dans ses frappes, son coup droit qui gicle très haut sur mon revers à une main… C’est clair, ça va être compliqué. 

Dimanche, vous avez regardé la finale de Madrid ?

Oui, ça m’intéressait de regarder le match. J’ai été forcément très surpris de la tournure et de la manière dont Rafa a joué cette finale. Il ne faut pas oublier que c’était une night session. Il avait joué toute la semaine l’après-midi. On sait à quel point ça change les choses. J’ai trouvé Rafa pas bon et Andy Murray très bon. 

Vous n’avez plus joué Rafa depuis cette fameuse finale gagnée à Melbourne…

Ca fait un moment déjà…  Je n’y accorde plus trop d’importance. Ce qui m’importe, c’est jouer les meilleurs joueurs à la fin des tournois auxquels je prends part, c’est toujours un challenge excitant. On peut voir où on en est. 

Cette journée a été marquée par le forfait de Murray...

Il y a deux ans, j’avais gagné Estoril puis atteint la finale à Madrid. J’étais arrivé à Rome avec une grosse envie de jouer. Et pourtant, mon corps était fatigué et je m’étais blessé ! Quoiqu’il arrive, il a fait un très bon choix. Il va pouvoir se reposer. Et son jeu est en place.

Vendredi 15 mai 2015 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
Voir tous les communiqués