• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 28 mai 2015 tagFOOT Coupe de France

Jean-Luc Vannuchi : "Donner une bonne image de l’AJA"

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

L’AJ Auxerre défie le PSG samedi en finale de la Coupe de France et Jean-Luc Vannuchi, son entraîneur, sait que la tâche s’annonce relevée. Pourtant, le technicien, satisfait de la saison de ses hommes, croit bien que l’exploit est possible.

jean-luc-vannuchi
  © ROMAIN LAFABREGUE / AFP
La finale de la coupe de France
Samedi 30 mai (21h)
Auxerre (L2) - PSG (L1) 
La cote PMU : 17,0 / Nul 5,60 / 1,18


Jean-Luc Vannuchi, comment jugez-vous l’état d’esprit de votre groupe avant ce dernier rendez-vous de la saison ?

Pour l’instant, il n’y a aucune pression. Je sens mon groupe assez serein, on se prépare normalement. On aura largement le temps de faire monter la sauce et, à mon avis, elle montera toute seule. On est beaucoup moins sous pression que lors de la demi-finale face à Guingamp car on savait qu’on avait une vraie chance de passer. Aujourd’hui, les chances s’amenuisent, ça va être très compliqué. Tout le monde en est bien conscient. On a juste à cœur de bien figurer, de donner une bonne image de l’AJA. Croyez-nous, on ne se prend pas la tête en tout cas.

De toute façon, face à un club de l’envergure du PSG, vous n’avez rien à perdre.
Oui, c’est vrai mais on croit en nous. On sait que si on est solide, l’opportunité, on l’aura. Que ce soit dans le jeu ou sur coup de pied arrêté. Par contre, il faudra faire preuve d’un sacré réalisme parce qu’on n’aura sans doute pas énormément d’opportunités. Et au vu de la qualité du PSG, il nous sera bien difficile de défendre pendant au moins 90 minutes.

Revenons un peu sur votre parcours en coupe de France. Quel bilan dressez-vous avant la finale ?
On est passé par toutes les régions de France, on s’est beaucoup déplacé (rires). On a disputé uniquement deux matches à domicile, contre Strasbourg et Guingamp. Bien entendu, on est satisfait car, au final, on est au bout. Ce n’est pas rien. Ce qui est dommage, c’est que la Coupe ait pris un peu le pas sur le championnat en fin de saison.

Justement, peut-on dire que votre joli parcours en coupe de France soit responsable de votre fin de saison plutôt moyenne en championnat ?
On a laissé beaucoup d’énergie dans la Coupe, cela nous a nui au niveau des objectifs du championnat, c’est certain. Samedi, on aura fait notre 49e match officiel. Pour un club de Ligue 2, ça fait beaucoup. On a disputé huit rencontres de plus que le Gazélec Ajaccio par exemple, ça représente près de deux mois de compétition. On l’a payé sur la fin, c’est comme ça. Maintenant, on a un rendez-vous magnifique dans quelques jours, il permet de reparler en bien de l’AJA, c’est important.

Une finale avec toute une région qui se déplace à Paris, c’est toujours un moment particulier.
Oui, on a tout vendu, il y aura plus de 20 000 Bourguignons au Stade de France. C’est toujours une fête extraordinaire. Je compte aussi sur les Marseillais, même si je sais qu’ils ne bougeront pas (rires). Et les Corses seront aussi derrière nous car ils ont tous en travers de la gorge la finale de la Coupe de la Ligue.

A titre personnel, comment vous sentez-vous à Auxerre ?

J’ai signé pour deux ans en cas de obtenu en fin de saison dernière. Et là, on est parti sur un nouveau projet et on finit 9e avec 14 nouveaux joueurs et, au moins, une finale de Coupe. Donc on est bien. C’est vrai qu’on aurait préféré se mêler un peu plus longtemps à la course du haut du tableau. Mais c’est derrière nous. Il n’y a rien de prétentieux mais c’est la meilleure saison depuis que l’AJA est descendue.

Peut-on dire, donc, que vous visez la Ligue 1 la saison prochaine ?

Monter en Ligue 1 fait toujours partie des objectifs. On espère le plus tôt possible mais ce n’est jamais programmable. Surtout que la LFP nous a "aidés" en supprimant une montée dans l’élite à partir de la saison prochaine. Donc c’est assez compliqué à gérer. Chez nous, ça crée des problèmes au niveau d’investisseurs étrangers qui voulaient venir et qui sont refroidis par cette nouvelle. Des présidents de L2 sont en train de voir les recours possibles pour tenter de la faire annuler mais à mon avis, c’est mal barré.
Jeudi 28 mai 2015 tagFOOT Coupe de France
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 28 mai 2015
    Le parcours de finalistes [lire la news]
  • Jeudi 28 mai 2015
    Palmarès de la Coupe de France : le tableau des clubs les plus titrés et les finales perdues [lire la news]
  • Jeudi 28 mai 2015
    
Finale de la Coupe de France 2015 : le PMU met en place un dispositif exceptionnel [lire la news]
  • Jeudi 9 avril 2015
    Les demi-finales [lire la news]
  • Jeudi 9 avril 2015
    Guy Cotret : "La Coupe de France arrive au bon moment" [lire la news]
Voir tous les communiqués