• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 4 juin 2015 tagTENNIS

Internationnaux de Roland-Garros

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

La composition du dernier carré de Roland-Garros est connue et on a la certitude qu’un vainqueur inédit brandira la coupe des Mousquetaires. Novak Djokovic a vaincu la malédiction Nadal et sera opposé à Andy Murray. L’autre demi-finale est plus étonnante : Stan Wawrinka face à Jo-Wilfried Tsonga. Ce sera la deuxième demi-finale du Français après sa défaite en 2013 face à David Ferrer. Etat des lieux.

Un bilan équilibré
Le Sarthois et le Vaudois se mesureront pour la septième fois. Jusqu’alors, ils se sont partagés les succès. En 2011, Wawrinka était revenu de deux manches pour s’imposer en cinq sets. L’année suivante, Tsonga s’était détaché, s’était fait reprendre avant d’empocher l’ultime manche. Un scénario identique à celui vécu mardi en quart de finale face à Kei Nishikori, 5e mondial. En 2013, à Madrid, les deux rivaux avaient livré un combat dantesque, conclu à… 1h44 du matin. En faveur du Suisse (6/2, 6/7, 6/4). Entre ces deux-là, les confrontations sont rarement “neutres“. Et le choc de vendredi vaudra cher: une place en finale de Roland-Garros. 
     
Une guerre froide 
Jo et Stan étaient bons camarades mais les commentaires du Français, dans une interview à l’Equipe, après le sacre du Suisse à l’Open d’Australie 2014 ont tendu leurs relations. « J'aurais aimé être à sa place à ce moment-là, maintenant si j'avais eu à échanger nos carrières, bah euh... Pas sûr. Ca aurait mérité que ce soit moi, mais c'est comme ça. (...) ». Ce à quoi a répondu le Suisse ce dimanche, toujours dans les colonnes du quotidien sportif : « Jo, c'est un de mes meilleurs potes. On n'est pas en froid. Il dit qu'il mériterait de gagner un Grand Chelem. Mais alors Ferrer aussi le mériterait. Ce que je pense, c'est qu'à la fin, c'est pas une question de mérite. Faut le faire, c'est tout »

Un sale souvenir à effacer
Personne ne peut oublier leur dernier affrontement : c’était le match 1 de la finale de la coupe Davis, à Lille, le 21 novembre dernier. Gêné par une douleur à l’avant-bras depuis deux mois, le numéro un français avait assuré à son capitaine Arnaud Clément qu’il était prêt. La sécheresse du succès du Suisse (6/1, 3/6, 6/3, 6/2) oblige à dire que le Tsonga lillois n’avait rien à voir avec celui qui vient de « cartonner » deux Tops 10 cette année Porte d’Auteuil. Il suffit de surveiller le radar qui chronomètre ses services. D’ailleurs, après avait participé à une série d’exhibitions lucratives, Jo-Wilfried Tsonga, pas remis de sa blessure, séchait l’Open d’Australie. 

La pression, quelle pression ? 
Lors de sa première demi-finale à Paris, il y a deux ans, Jo-Wilfried Tsonga avait été programmé en second, après un monument de match entre Rafael Nadal et Novak Djokovic. Saoulés, KO debout, les spectateurs avaient eu besoin de décompresser, de se rafraîchir et le Central était quasiment désert lorsque Jo-Wilfried Tsonga et David Ferrer avaient pénétré sur le court. Deux ans après, le Manceau semble plus détaché. « Pour moi, il n'y a plus grand chose qui peut m'arriver. Je suis en demi-finale, ici. Je joue encore contre un joueur mieux classé que moi, qui joue mieux que moi ces derniers temps. Voilà ! Je vais essayer de faire tout simplement comme j'ai fait depuis le début du tournoi, être sérieux, entre guillemets me concentrer sur ce que je sais faire de mieux. Mais si ça ne va pas... Je n'ai plus grand chose à perdre. »
Jeudi 4 juin 2015 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
Voir tous les communiqués