• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 2 juillet 2015 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE

Les quatre magnifiques et un joker

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Le mois de juillet se met à l’unisson du Tour de France, l’épreuve la plus populaire chaque été. A la veille du Grand Départ à Utrecht, les suiveurs sont conscients que tous les ingrédients semblent réunis pour vivre une édition incroyable.

vicenzo-nibali
  © DE WAELE TIM / TDWSPORT SARL / DPPI MEDIA
Le parcours est exigeant chaque jour avec un programme "classique" en première semaine propre à de nombreux rebondissements puis un enchaînement Pyrénées/Sud du Massif Central – Alpes très difficile, de nature à sublimer un champion et à provoquer des effondrements.
Sur la ligne de départ, la victoire semble promise à l’un des "quatre magnifiques", ceux que le palmarès désigne : Vincenzo Nibali, Christopher Froome et Alberto Contador, trois anciens vainqueurs, et Nairo Quintana troisième de son premier Tour en 2013 et lauréat du Tour d’Italie 2014.
Ils sont quelques-uns à pouvoir envisager se mêler à la lutte pour le maillot jaune, les Espagnols Joaquim Rodriguez et Alejandro Valverde, l’Américain Tejay Van Garderen et deux jeunes français, Romain Bardet (6e en 2014) et surtout Thibaut Pinot (3e et meilleur jeune en 2014) et que la cote PMU inscrit au premier rang des outsiders. Revue d’effectifs.

CHRISTOPHER FROOME
Le Britannique né au Kenya a connu une progression fulgurante, deuxième en 2012 en servant son leader Bradley Wiggins, vainqueur en 2013. Progression stoppée nette par deux chutes en première semaine l’an dernier dont il a semblé peiner à se remettre. Après un début de saison réussi (vainqueur de la Ruta del Sol) et un printemps compliqué par la maladie, Froome s’est magnifiquement repris en gagnant deux étapes et le classement final du Critérium du Dauphiné début juin. Il a pour lui une équipe totalement dévouée et un sens du combat qui lui permet de ne jamais baisser les bras. Contre lui une gestion pas forcément adéquate de ses efforts, la remarque est vraie pour le Team Sky. Enfin il lui faut être désormais à 100% pour dominer ses grands rivaux en montagne.

NAIRO QUINTANA
Le petit Colombien au teint cuivré est le fantasme de ce début de Tour. Parce qu’il peut être irrésistible en montagne et que le très faible kilométrage des étapes contre la montre sert ses desseins, beaucoup le voit devenir le premier coureur de son pays à atteindre les Champs-Elysées en jaune. Il s’est imposé en mars dans Tirreno-Adriatico en sortant vainqueur de l’étape enneigée du Terminillo avant de disparaître et de préparer en altitude son grand objectif de l’année, le Tour de France dont il a été le meilleur grimpeur et le meilleur jeune il y a deux ans. Il a pour lui ses indéniables qualités d’escaladeur et sa robustesse. Contre lui son gabarit qui ne lui garantit pas de bien contourner les pièges de la première semaine et l’ambivalence de son équipier Alejandro Valverde qui a peut-être lui-aussi envie de gagner le Tour.

ALBERTO CONTADOR
Depuis sa première victoire en 2007, Alberto Contador est le personnage central du Tour de France qu’il a pourtant gagné la dernière fois en 2009. Il s’est lancé dans un pari osé rarement payant dans le cyclisme moderne et depuis Marco Pantani en 1998 : gagner Giro et Tour la même année. Le Madrilène est indéniablement le coureur le plus fort de sa génération et reste sur deux succès consécutifs dans les Grands Tours, Vuelta 2013 et Giro 2014. Il a pour lui une équipe acquise à sa cause, sa connaissance de la course et son goût du risque. Il a contre lui les cinq années passées sans atteindre Paris en jaune et la difficulté de la dernière semaine qui reste pour lui, qui a dû batailler trois semaines durant en mai en Italie, une inconnue.

VINCENZO NIBALI
L’Italien est décontracté. A la veille de relever un challenge historique – être le premier Italien à gagner deux années de suite – il a gagné comme en 2014 le championnat d’Italie et voit dans son parcours similaire à celui de l’an dernier de bonnes raisons de croire en son destin. Il est le leader d’une équipe Astana discutée mais sait à la fois diriger ses équipiers et tirer parti, mieux que personne, des circonstances de course. Son « romantisme », ses attaques à l’ancienne sont un argument de poids, de même que son aptitude à bien se comporter sur tous les terrains. Il a contre lui de faire face à une opposition beaucoup plus dangereuse, avec Contador et Froome qui ne seront pas victimes de chutes graves tous les ans.

THIBAUT PINOT
Le Français dit lui-même qu’il est encore un peu tendre face aux "4 magnifiques". Il n’empêche qu’un an après son magnifique podium, il semble s’être aguerri. Il a dominé tous ses rivaux au moins une fois cette année en montagne, hormis Contador avec qui il a fait jeu égal pendant Tirreno-Adriatico. Il est aujourd’hui habité d’une confiance sans faille et sait bénéficier du travail d’une équipe dévouée et désormais habituée à le servir. Il a pour lui ses qualités de récupération, son aisance en montagne et l’ambition. A condition de ne pas connaître un pépin première semaine. Contre lui sa relative inexpérience. Si Romain Bardet se situe presque à son niveau aujourd’hui, Jean-Christophe Péraud, deuxième en 2014, semble en retrait.
Jeudi 2 juillet 2015 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 17 juillet 2015
    L’Union Jack flotte sur les ambitions françaises [lire la news]
  • Vendredi 17 juillet 2015
    Chris Froome et les autres [lire la news]
  • Vendredi 10 juillet 2015
    Les deux magnifiques et deux jokers [lire la news]
  • Dimanche 27 juillet 2014
    Le Maillot Vert, un combat d’avenir [lire la news]
  • Dimanche 27 juillet 2014
    Le palmarès du maillot vert [lire la news]
Voir tous les communiqués