• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 10 juillet 2015 tagTENNIS

Internationaux de Wimbledon - Gasquet : « Loin d’être favori»

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Epatant combattant en quart de finale face à Stan Wawrinka, avec un cinquième set remporté 11/9 au bout du suspense, Richard Gasquet convoite cet après-midi une première finale de Grand Chelem. 

gasquet-wawrinka-wimbledon
  © ALEX BROADWAY / ANADOLU AGENCY

Le problème, c’est que le Français voit se dresser sur sa route Novak Djokovic, le numéro un mondial et tenant du titre sur l’herbe londonienne. Le Serbe mène largement le face à face (voir par ailleurs) et la récente confrontation à Roland-Garros avait tourné court mais les deux joueurs ne se sont jamais affrontés sur gazon…

Richard Gasquet, on a l’impression que vous vous sentez tout petit par rapport aux trois monstres qui vous entourent dans ce dernier carré ?

C’est un tournoi incroyable, suivi dans le monde entier, et se retrouver en demi-finales avec Federer, Djokovic et Murray, ça représente beaucoup. C’est beau. Je ne suis pas l’intrus, je suis déjà allé en demies (en 2007 à Wimbledon et en 2013 à l’US Open), beaucoup moins de fois qu’eux, mais je suis heureux de me retrouver avec ces joueurs-là. C’est clair que je ne suis pas le favori pour la victoire, mais je vais essayer de faire le maximum. J’ai un palmarès un peu moins étoffé, je ne vais pas dire le contraire. Ils ont deux, huit et dix-sept victoires en Grands Chelems. A côté, j’ai trois demies, ce n’est pas pareil…

Avez-vous douté de revenir à votre meilleur niveau, notamment après votre blessure au dos, le 15 mars dernier ?

Lorsque j’abandonne à Indian Wells, j’étais limite chaise roulante. Je pouvais à peine marcher. Dans l’avion Los Angeles – Paris, je me posais de grosses questions. Quand tu es blessé, tu doutes. Les autres ne t’attendent pas pour progresser. Reprendre le rythme, c’est dur, mais j’aime le tennis donc c’est ça qui me fait me lever le matin pour jouer. Ce sont des moments difficiles mais j’en ai eu d’autres dans ma carrière, ce ne sont pas les premiers. J’espère simplement ne pas revivre à nouveau ces moments-là.

Interrogé après sa défaite, Stan Wawrinka vous voyait « très peu de chances » face à Novak Djokovic…

Vu le score que j'ai eu à Roland-Garros (défaite 6-1, 6-2, 6-3 en huitièmes), c'est sûr qu'on ne va pas lui jeter la pierre (sourire). Je vais essayer de faire un grand match. Tout le monde sait que je suis loin d'être favori mais je vais essayer. Si je vais sur le court, c'est en y croyant et en y allant à 100 %. Je serais bien bête de ne pas penser cela. En tout cas je sais que c'est très difficile mais il faut être persuadé que l'on peut gagner.

Vendredi 10 juillet 2015 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
Voir tous les communiqués