• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 10 juillet 2015 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE

Les deux magnifiques et deux jokers

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Le Tour de France, au terme d’une première semaine marquée par les chutes, n’a pas vu la hiérarchie bouger. Selon le site pmu.fr, Christopher Froome en est toujours le grand favori devant Nairo Quintana. Alberto Contador et Vincenzo Nibali suivent mais leur cote est aujourd’hui celle d’outsiders. 

froome-tour-de-france
  © BRYN LENNON / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP

Distancé au sommet du Mur de Huy, de 18 secondes certes, Alberto Contador n’a pas convaincu. Il n’a pas su mettre à profit un parcours qui, sur le papier, l’avantageait. Distancé dans le vent de Zélande et donnant l’impression de ne pas avoir tout à fait les mêmes jambes que l’an dernier, Vincenzo Nibali a également nettement reculé.

Rien de comparable toutefois avec le Français Thibaut Pinot, accablé par la malchance pendant quatre jours et qui pointe déjà à six minutes. Il est sorti des radars même si la montagne à venir doit lui permettre de se racheter.

En revanche, il faut noter la progression de l’Américain Tejay Van Garderen, jamais mis en difficulté et celle plus impressionnante encore du Colombien Rigoberto Uran, placé sur orbite par son équipe Erixx-Quick Step.

Revue d’effectifs.

CHRISTOPHER FROOME

Cote PMU : 1,80

En trois occasions, le Britannique a impressionné. Auteur, comme la plupart de ses rivaux, d’un contre la montre moyen à Utrecht, il a été l’un des grands bénéficiaires de l’étape du vent en Zélande avant de prendre la deuxième place au sommet du Mur de Huy, première place du classement général en prime. Revêtant le maillot jaune dans l’étape des pavés pour la première fois depuis 2013, il s’en est débarrassé immédiatement en le cédant à Tony Martin mais la chute de ce dernier au Havre lui a permis de le retrouver. En une semaine, sa cote est passée de 2,40 à 1,80, il est donc le grand favori du Tour avant d’entrer dans le premier massif montagneux mardi.

NAIRO QUINTANA

Cote PMU : 2,90

C’était la semaine de tous les dangers pour le petit Colombien dont la cote est stable. Pas si mal dans le contre la montre initial, il a beaucoup souffert dans le vent dimanche, étant le premier distancé de tous les favoris à la première bordure avant de céder à 50 kilomètres de l’arrivée. Les 87 secondes perdues alors étaient un moindre mal. En observation dans le Mur de Huy, il a été épatant sur les pavés du Nord, ses 50 kilos ‘’tout mouillé’’ ne l’empêchant pas de revenir seul sur une premier groupe de 15 coureurs qui tentaient de faire le break. Victime d’une chute sans gravité au Havre, Quintana semble aujourd’hui le seul capable de vraiment contrarier Froome.

ALBERTO CONTADOR

Cote PMU : 9,50

L’Espagnol a été omniprésent en tête de peloton, il n’a pas commis la moindre faute, est passé au travers de toutes les turbulences de cette première semaine et pourtant sa cote est en baisse, nettement. Dans les temps de Froome à Utrecht, il a fort bien passé l’étape de Zélande en finissant comme le Britannique dans le premier groupe. Pas plus de soucis pour lui dans l’étape des pavés en dépit d’une roue cassée qui a contrarié sa progression dans les 25 derniers kilomètres. Coureur complet, il semblait celui capable de faire une petite différence dans ces premières étapes mais c’est au Mur de Huy qu’il a déçu. Ses qualités de grimpeur semblaient lui donner un avantage, en guise de quoi il a cédé dans les 400 derniers mètres et a concédé 18 secondes. Pas énorme mais très symbolique.

VINCENZO NIBALI

Cote PMU : 14,0

C’est une évidence, le dernier vainqueur du Tour de France ne dispose pas des jambes qui lui avaient permis l’an dernier d’écraser la concurrence dans la première semaine. Il s’était imposé le deuxième jour à Sheffield, il a concédé 1’27’’ en Zélande. Il avait été royal dans l’étape des pavés il y a un an, ses accélérations n’ont produit aucun effet cette année, pas plus qu’il ne fut capable de suivre Joaquim Rodriguez et Christropher Froome dans le Mur de Huy. Ajoutez à cela l’impression mitigée laissée par son équipe Astana, le faible soutien reçu quand il était en difficulté et il est logique que le Sicilien ait aujourd’hui la cote d’un outsider. Une tendance qu’il lui sera difficile d’inverser.

THIBAUT PINOT

Cote PMU : 250,0

Le Français a beaucoup déchanté depuis le contre la montre d’Utrecht qu’il avait terminé devant tous les favoris. Un coureur qui se relève dans un rond-point juste devant lui et il a perdu le contact avec les meilleurs en Zélande. Son équipier William Bonnet qui se blesse gravement, sous ses yeux, puisqu’il était en train de le replacer lundi et il s’est retrouvé sans force. Son dérailleur électrique qui tombe en panne sur les pavés et il a dû de nouveau laisser filer tous ses adversaires. Sa chute, le cinquième jour, ne lui a pas fait perdre de temps mais c’est avec un retard de 6 minutes qu’il aborde cette fin de semaine.  Il lui est impossible de gagner le Tour à présent. Il semble avoir le moral toutefois pour se replacer dans le Top 10.

Vendredi 10 juillet 2015 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 17 juillet 2015
    L’Union Jack flotte sur les ambitions françaises [lire la news]
  • Vendredi 17 juillet 2015
    Chris Froome et les autres [lire la news]
  • Jeudi 2 juillet 2015
    Les quatre magnifiques et un joker [lire la news]
  • Dimanche 27 juillet 2014
    Le Maillot Vert, un combat d’avenir [lire la news]
  • Dimanche 27 juillet 2014
    Le palmarès du maillot vert [lire la news]
Voir tous les communiqués