• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 27 août 2015 tagRUGBY - TOP 14

Franck Azéma : "Il n'y a pas de malédiction à Clermont" 

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Vainqueur de son premier match en Top 14, Clermont souhaite confirmer en recevant Grenoble (vendredi, 21h00). Son entraîneur Franck Azéma (44 ans) évoque l'actualité du club auvergnat. 

franck-azema-clermont
  © ROMAIN PERROCHEAU / AFP

Des débuts réussis 

"On essaie d'améliorer ce qui a été moins bon la semaine dernière, tout en sachant que c'est un délai court qu'on a devant nous.  Il y a des choses à revoir en défense mais l'idée est de garder l'état d'esprit qui a été le nôtre à La Rochelle (victoire 44-6). A chaque entraînement, il s'agit d'être toujours plus performant. On reste sur une satisfaction d'avoir obtenu un succès bonifié à l'extérieur, c'est encourageant pour la confiance même si je sais que les Rochelais ont été surpris et sont passés à côté de leur match. On a su profiter de cet écart pour saisir l'opportunité. Il faut être réaliste. On doit être capable de renouveler ces efforts." 

Une préparation sans internationaux 

"Dans cette situation, il est nécessaire de survoler un peu tous les compartiments du jeu. Et puis après on insiste sur les bases. On a eu cinq semaines pour revoir l'ensemble de notre tactique. Tout le monde doit se familiariser avec nos schémas et cela demande un grand investissement des joueurs, surtout dans la dimension physique. On savait que ce serait une saison difficile à manœuvrer avec cette coupe du monde mais on a tout fait pour l'anticiper. On ne pouvait pas se permettre d'être dans la réaction. On peut toujours compter sur les jokers médicaux mais on a voulu recruter en amont pour pallier à des blessures et on s'est basé sur nos jeunes. Depuis le mois de janvier, on a identifié les quinze qui pourraient travailler avec nous et être prêts pour la reprise. Ils ont bien travaillé et ont apporté un bon état d'esprit. On essaie de les noyer dans le collectif. Ils ne peuvent pas tous évoluer en même temps mais si c'est un ou deux joueurs, c'est déjà une bonne chose. Le club a toujours mis l'accent sur l'académie." 

La saison 2015 

"A froid, on retient qu'on n'a pas gagné de titre, c'est évident. Par contre, on a vécu une année extraordinaire, avec deux parcours magiques et une aventure humaine énorme. Le Top 14 et la Champions Cup ont été deux marathons et on ne s'est pas beaucoup reposé mais ce que j'ai dit aux joueurs est qu'il fallait tout faire pour se remettre dans des conditions de pouvoir gagner un trophée. Cela passe d'abord par quatre gros matches en championnat, tout le monde a fait le même calcul. Il faut récolter le maximum de points pour ensuite avoir le loisir de travailler pendant trois ou quatre semaines et préparer la suite." 

Un club maudit ? 

"Il existe un environnement autour du club qu'on ne peut pas nier avec les finales perdues mais bon, ce club a 100 ans d'histoire donc on peut toujours remonter autant que possible dans le passé, ce qui m'intéresse c'est le présent. Peu de joueurs ont vécu ce qui s'est déroulé dans le passé. Honnêtement, je ne pense pas qu'il existe de malédiction, c'est à nous de se prendre en charge pour franchir cette fameuse dernière marche." 

Le XV de France 

"On a vu deux copies différentes mais on sent bien qu'il y a quelque chose qui se met en place petit à petit. La coupe du monde est une compétition très courte et le plus important est d'être prêt physiquement. Je crois qu'ils le sont. Il leur faut maintenant emmagasiner de la confiance. On est tous supporter du XV de France mais c'est vrai que je regarde avant tout mes joueurs parce que je leur souhaite d'être champions du monde." 

Jeudi 27 août 2015 tagRUGBY - TOP 14
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 4 décembre 2015
    Julien Pierre : "Quand on prend 50 points..." [lire la news]
  • Jeudi 26 novembre 2015
    Fabrice Landreau : "On n'est pas content de notre rendement" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Olivier Azam : "Préserver l'identité d'Oyonnax" [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Marc Andreu : "Ajouter des titres aux performances" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Benjamin Fall : "Le jeu de Montpellier est devenu pragmatique" [lire la news]
Voir tous les communiqués