• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 3 septembre 2015 tagFOOT

Equipe de France - Les Bleus à l’épreuve du Portugal

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

L’équipe de France, qui reste sur une mauvaise série de trois défaites en quatre matchs, affronte en match amical  la Seleccao portugaise de Cristiano Ronaldo, ce vendredi à Lisbonne. 

equipedefrance-foot
  © THOMAS SAMSON / AFP

A neuf mois du coup d’envoi de l’Euro en France, les Bleus n’ont plus le temps de louvoyer en chemin. Après être revenue dans le gotha mondial en 2014 à la faveur de son quart de finale lors de la Coupe du monde au Brésil, la sélection dirigée par Didier Deschamps a quelque peu dilapidé ses acquis lors du premier semestre de l’année 2015. Sur une mauvaise série de trois revers (Brésil, Belgique et Albanie)  lors de ses quatre sorties, l’équipe de France est dans l’obligation de réagir dès vendredi au Portugal, sous peine de lancer le compte à rebours de sa préparation pour l’Euro-2016 avec plus de doutes que de certitudes.

«Nous sommes restés sur le dernier stage au mois de juin qui était très compliqué, très décevant, tant dans le résultat que dans le contenu. Le contexte était particulier en Albanie, mais je ne cherche pas d'excuses. Il est de mon devoir, avec l'ensemble du staff et des joueurs, de rappeler que le niveau international comporte des exigences sur les ingrédients de base», a prévenu Didier Deschamps, histoire de faire comprendre que le temps de la mansuétude était désormais révolu. 

Même si la logique de groupe  prime toujours dans l’esprit du sélectionneur, les joueurs de l’équipe de France sont dorénavant sommés de démontrer à chacune de leur sélection qu’ils ont suffisamment de moelle pour gérer la pression inhérente à une grande compétition disputée à domicile.

Le déplacement à Lisbonne, ce vendredi, pour y affronter en match amical la Seleccao de Cristiano Ronaldo constitue à ce titre un test grandeur nature. Sixième au classement FIFA, le Portugal est en tête de son groupe qualificatif pour l’Euro-2016 en dépit d’une entrée calamiteuse sanctionnée par une défaite à domicile contre l’Albanie en septembre dernier. Pour les débuts du nouveau sélectionneur Fernando Santos (appelé pour remplacer Paulo Bento limogé), le Portugal s’est incliné en octobre 2015 au Stade de France en amical face aux Bleus (2-1).

Depuis, la Seleccao – qui aura une forte connotation Ligue 1 avec le gardien Anthony Lopes, le latéral gauche lorientais Raphaël Guerreiro,  les Monégasques, Ricardo Carvalho et Bernardo Silva - a redressé la barre en remportant toutes ses rencontres dans les éliminatoires (Danemark, Serbie, et l’Arménie à deux reprises), grâce notamment à Cristiano Ronaldo, auteur de 5 buts en quatre rencontres. La formation dirigée par Fernando Santos s’est également offert deux adversaires de prestige lors de matches amicaux (Argentine et Italie). Seul couac dans cette série, une défaite au Cap-Vert au mois de mars avec une formation bis. Pour Didier Deschamps le déplacement au Portugal fournit donc une occasion aux Bleus de montrer qu’ils ont de la ressource.

«Avec la reprise de la saison, on entre dans la dernière ligne droite. L'objectif est l'Euro. Il y a beaucoup de plaisir de se retrouver et deux matches de haut niveau à jouer. Le premier, contre le Portugal, il faudra retrouver notre dynamique, notre envie, notre agressivité. Nous sommes capables de faire de bonnes choses. Nous l'avons démontré. Nous devons retrouver cela dès ce premier match au Portugal», prévient Didier Deschamps avant de fixer un cap à suivre : «Nous avons affronté la Belgique, le Brésil, maintenant nous affrontons le Portugal. C'est mieux de rencontrer une grosse adversité plutôt des équipes qui nous sont inférieures sur le papier. C'est à ce moment-là que l'on peut se rendre compte des difficultés que nous avons et de notre marge de progression. Nous allons devoir reprendre notre marche en avant.»

Un message sans ambiguïté qui semble avoir été entendu par les cadres de l’équipe de France. «On va aborder le match contre le Portugal et celui contre la Serbie avec  un esprit de revanche, plaide Blaise Matuidi. On veut  faire à nouveau des bonnes performances.  Il y a des choses à rectifier, offensivement, défensivement. On a envie de bien faire, de retrouver la victoire. Ça passe par un état d'esprit irréprochable, un travail de la part de chacun. On doit tous se remettre en questions. Il faudra s'entraider pour retrouver de la solidité. On a des qualités, on l'a démontré. Elles ne nous ont pas quittés du jour au lendemain », Place aux actes…

Jeudi 3 septembre 2015 tagFOOT
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Olivier Miniconi : "Dans les temps de passage pour se maintenir" [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La dix-neuvième journée [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Comment parier sur Bordeaux-Marseille ? [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    CHALLENGE NOËL - LOTS PSG [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    PARIS CHALLENGE LIGUE - 2015-2016 [lire la news]
Voir tous les communiqués