• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 3 septembre 2015 tagTENNIS

US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique"

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Benoît Paire vit un été mémorable. Vainqueur de son premier titre ATP à Bastad, fin juillet, l’Avignonnais a confirmé à New York son exploit face au numéro 4 mondial Kei Nishikori en écartant le Turc Marsel Ilhan en quatre sets. 

benoit-paire-usopen
  © STREETER LECKA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Un match compliqué à gérer mais l’essentiel est là. Vendredi, il affrontera l’Espagnol Tommy Robredo pour tenter d’accéder aux huitièmes de finale. Ce serait une première pour lui en Grand Chelem…

Si vous deviez comparer cette rencontre face à Marsel Ilhan avec un match de foot

Comme l'OM actuellement, c'est-à-dire pas très bon... La différence c'est qu'il y a la victoire en ce moment pour moi. Alors qu'à l'OM elle n'est pas présente. C'était dur dans la tête aujourd'hui. Le plus important c'était de gagner. Je l'ai fait mais mentalement, c'est vrai que j'ai quand même dû me battre sur ce match. J'ai confirmé mon exploit de Nishikori. On savait, en rentrant sur le court que de toute façon ça allait être le plus dur à gérer. Ilhan n'allait pas jouer comme Nishikori, il allait y avoir beaucoup moins d'échanges, ça allait être un match beaucoup plus décousu. Le plus important pour moi c'était de rester concentré, de me dire qu'il fallait juste gagner le match pour se retrouver au troisième tour, pour retrouver Robredo un grand court.

Au niveau de l’attitude, vous avez eu un petit écart, n’est-ce pas ? Vous avez balancé trois balles en dehors du court et vous avez pris un avertissement…

Je suis plus calme qu'avant mais le problème, lorsque j'ai gagné ce premier set, c’est que je me suis dit: ‘’Ca y est, c'est bon, je vais me libérer’’. Mais quand je me fais breaker en faisant un très mauvais jeu, j'avais du mal à comprendre ce qu'il m'arrivait et pourquoi c'était aussi mauvais. C'était un petit moment de frustration. Oui, j'ai balancé trois balles et j'ai pris un avertissement. C'est mérité et je vais prendre une petite amende. 

Fin janvier, vous étiez 150e mondial, quelle remontée aux sommets !

Quand on repasse par un tournoi Future (il avait disputé un tournoi de troisième catégorie à Bressuire après l’Open d’Australie) et qu'on se retrouve au troisième tour d'un Grand Chelem c'est formidable. Après mes soucis au genou, je n’étais pas trop inquiet quant à mon niveau de jeu. Le plus dur, c'était trouver la confiance, des automatismes et les victoires. J'ai eu la chance de le faire très vite cette année. J'ai une bonne place au classement (41e mondial). Je n'ai pas envie de m'arrêter là, je suis sur une bonne dynamique. Il faut continuer, il faut engranger des points, il faut engranger des victoires, engranger de l'argent. Pour l'instant c'est une très belle semaine. 

Si vous accédez à la deuxième semaine, vous demanderez à votre entraîneur de se couper de nouveau les cheveux ?

Non. Le challenge, c’est d’offrir une petite maison de vacances à mes parents, à Paray-le Monial. Mon père est originaire de ce coin de Bourgogne et c’est son rêve. Encore une victoire face à Robredo…

Jeudi 3 septembre 2015 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Vendredi 17 juillet 2015
    Coupe Davis - C’est jouable quand même ! [lire la news]
Voir tous les communiqués