• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 10 septembre 2015 tagRUGBY - TOP 14

Christophe Urios : "Pas un match comme les autres"

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Entraîneur emblématique d'Oyonnax durant huit saisons, Christophe Urios (49 ans) s'apprête à croiser la route de son ancien club depuis le banc de Castres ce vendredi (20h45). Un rendez-vous forcément particulier.

urios
  © PASCAL PAVANI / AFP

Les retrouvailles avec Oyonnax

"Effectivement, ce match est particulier pour moi car j'ai quand même passé huit ans à "Oyo", avec une très belle aventure humaine. J'avais des liens forts avec les joueurs, l'environnement du club, les supporters. Partir de là-bas a été un moment difficile pour moi donc ce n'est pas un match comme les autres. Mais j'ai tourné la page et suis désormais complètement castrais. Je donne toute mon énergie à ce club et il n'y a pas d'éparpillement possible. Je suis désormais à Castres depuis trois mois et je me suis très bien intégré. J'y ai trouvé ce que j'étais venu chercher : un club avec un peu plus de moyens et des ambitions plus élevées. Je souhaitais aussi me rapprocher de chez moi (il est natif de Montpellier). Le sentiment, je le donne à mes joueurs. Pour le reste, Oyonnax reste une équipe que nous devons battre, au même titre que Toulon ou Grenoble."

Pourquoi avoir rejoint Castres ?

"Il y avait une part d'affect car j'ai longtemps joué dans ce club (de 1990 à 1999 en tant que joueur et de 2002 à 2005 en tant qu'entraîneur) mais ce n'est pas pour cela que je suis venu à Castres. C'est l'aspect sportif qui m'a guidé, la volonté de découvrir autre chose dans le cadre de la compétition. Quand tu prends ce genre de décision, il y a un tas de facteurs qui entrent en ligne de compte. Mais le fait de revenir dans un endroit que je connais bien, où j’ai quand même passé 15 ans, n'était pas la raison prioritaire."

De nouvelles ambitions ?

"Je me suis inscrit sur un projet de quatre ans et je suis là depuis seulement trois mois donc on est en train de bâtir un esprit, tout cela prendra du temps car il y a beaucoup de travail. Cette saison, on a défini l'objectif de vivre l'aventure des phases finales, mais comme c'est le cas de la plupart des 14 équipes. On veut se mêler à la bagarre. J'ai trouvé à Castres un effectif conforme à ce que j'attendais, aux niveaux quantitatif et qualitatif. Il y a un groupe qui n'a pas trop bougé par rapport à la saison dernière et notre recrutement me semble cohérent. Je suis donc très satisfait de mon groupe. On a quelques préoccupations sur le poste de n°10 donc on a besoin de toutes nos énergies. Après trois matches, on reste dans les plans mais je reste sur ma faim, notamment à Bordeaux où je reste persuadé qu'on peut s'imposer (défaite 19-16). À Toulouse, on n'a pas été bons au niveau du comportement, surtout sur la première mi-temps. On n'était pas à la hauteur…"

Un nouvel élan pour le club

"On veut redonner du courage et de l'ambition à tout le monde au club. Je ressens qu'il y a beaucoup d'attentes. C'est vrai qu'il sort d'une saison compliquée mais c'est peut-être dû aux bons résultats qui avaient précédé. Il y a toujours le fameux "contrecoup"… Le fait d'être passé près de la catastrophe apporte énormément d'envies autour du CO. La difficulté est de ne pas confondre vitesse et précipitation, faire preuve de patience. Les choses durables sont celles qui sont bien construites, même si on n'a pas beaucoup de temps ! Les plus belles victoires reposent sur le travail, la patience et la maturité. C'est la réalité de ce Top 14 qui demande de l'exigence et des résultats immédiats. Mais c'est aussi ce qui me motive (sourire)."

Une préparation particulière

"On s'est préparé différemment et on va utiliser la trêve de la coupe du monde pour approfondir ce qui a été fait avant la saison. On a dit aux joueurs qu'il fallait jouer à fond ces quatre premiers matches et ils savent qu'ils seront en vacances pour une bonne partie d'entre eux après. Il y aura dix jours de repos pour ensuite reprendre le travail physique. On n'a pas prévu de matches de préparation mais on peut presque dire qu'il s'agira d'une deuxième période d'avant-saison."

Jeudi 10 septembre 2015 tagRUGBY - TOP 14
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 4 décembre 2015
    Julien Pierre : "Quand on prend 50 points..." [lire la news]
  • Jeudi 26 novembre 2015
    Fabrice Landreau : "On n'est pas content de notre rendement" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Olivier Azam : "Préserver l'identité d'Oyonnax" [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Marc Andreu : "Ajouter des titres aux performances" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Benjamin Fall : "Le jeu de Montpellier est devenu pragmatique" [lire la news]
Voir tous les communiqués