• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 8 octobre 2015 tagFOOT

Equipe de France - Les Bleus en voie de consolidation

  • PARTAGEZ SUR

Après avoir commencé la saison avec deux victoires en septembre, l’équipe de France tentera d’entretenir sa dynamique face à  l’Arménie (le 8 octobre à Nice) puis contre le Danemark (le 11 octobre à Copenhague).

equipe-france-foot-oct-15
  © VALERY HACHE / AFP

 Lassana Diarra, de retour en Bleu après cinq ans d’absence, sera l’attraction de ses deux matchs amicaux.

Retour à la normale. Après un premier semestre 2015 inquiétant (trois défaites en quatre matchs), l’équipe de France a chassé ses doutes en réussissant sa rentrée des classes. En s’imposant au Portugal (0-1) puis à Bordeaux devant la Serbie (2-1), les Bleus ont repris leur marche en avant. Et réinstallé une plateforme de travail pour aborder plus sereinement les neuf derniers mois de préparation à l’Euro-2016 en France. Au sortir de cette session encourageante de septembre, Didier Deschamps avait tracé une feuille de route fondée sur la recherche de la continuité pour atteindre son plus grand objectif avec de solides certitudes.

 

A Bordeaux, le sélectionneur avait fait comprendre que le temps des expérimentations et des larges revues de d’effectif était en train de s’achever et qu’une nouvelle phase de consolidation  du groupe s’ouvrait. Dans sa liste pour les matchs amicaux contre l’Arménie et le Danemark, «DD» s’est tenu à cette ligne de force. Parmi les joueurs cadres ayant participé à la Coupe du monde, seuls Laurent Koscielny (blessé) et Mathieu Debuchy (en souffrance avec Arsenal) manquent à l’appel. Le retour de Mamadou Sakho –« Il  n’avait pas joué pendant cinq semaines en septembre, il n’était pas opérationnel»- confirme cette prééminence de la logique de groupe.

 

Didier Deschamps souhaite en effet conforter son noyau dur en vue de l’Euro. Ce qui ne l’empêche pas de laisser l’équipe de France ouverte aux joueurs qui pourraient lui permettre de monter en gamme. Rappelé en sélection après cinq ans d’absence, Lassana Diarra (30 ans) avait exactement le profil idoine. Auteur d’un début de saison exceptionnel avec Marseille, l’ancien milieu de terrain de Chelsea, d’Arsenal et du Real Madrid dispose de toutes les qualités pour renforcer sensiblement le milieu de terrain des Bleus. Technique, abattage physique, vision du jeu et science tactique, «Lass» dispose de tous les atouts pour creuser à nouveau son sillon chez les Bleus.

 

A Clairefontaine, Didier Deschamps n’a d’ailleurs pas caché qu’il espérait beaucoup de ce joueur rodé aux exigences du niveau international : «Il a maintenu son niveau de performance. Il m’a conforté dans ce que j’ai pu dire lorsque je l’ai sélectionné. Concernant son statut… Il a une expérience internationale que ce soit par les clubs où il est passé et même en sélection. Après, il y a de la concurrence, il y est habitué. C’est quelqu’un de réservé. Il faut qu’il trouve sa place dans le groupe mais il revient avec le sourire. On a deux matches à jouer. Evidemment, il sera concerné.»

Habité par un souci évident de cohésion, le sélectionneur n’a ainsi pas souhaité tester Hatem Ben Arfa et Dimitri Payet, malgré leurs performances étincelantes dans leurs clubs respectifs. Alexandre Lacazette, qui semble se remettre d’un début de saison compliqué,  a lui profité de la blessure de Paul-George Ntep pour être repêché.  «Alex n'a pas perdu ses qualités, a justifié le sélectionneur, et son dernier match lui a redonné le sourire. C'est pour lui montrer aussi qu'il n'est pas écarté de la sélection. Il est dans la bonne direction. Cela me semblait logique qu'il revienne, vu les circonstances».

Reste qu’en attaque, où seuls Karim Benzema et Mathieu Valbuena jouissent d’un statut d’intouchable, les places risquent de devenir très chères. L’éclosion d’Anthony Martial à Manchester United et la grave blessure de Nabil Fekir ont totalement rebattu les cartes. Olivier Giroud, relégué sur le banc avec Arsenal et auteur d’une prestation calamiteuse contre la Serbie, serait bien inspiré de ne plus se louper. Décevant lors de la première partie de saison, Antoine Griezmann a confirmé tout son potentiel au mois de septembre.

Au regard de la richesse de sa ligne d’attaque, Didier Deschamps va trancher en fonction des complémentarités et des efforts consentis par chacun des éléments offensifs pour porter la cohérence de ses systèmes. Face à l’Arménie puis le Danemark, les attaquants bleus, qui devraient avoir l’occasion de se distinguer, devront donner des garanties au sélectionneur. Pour figurer dans la liste du mois de novembre pour les matchs amicaux de prestige contre l’Allemagne puis l’Angleterre. On gagerait que, sauf blessure, les joueurs absents pour ces deux rendez-vous rapprochés face à deux nations phares du continent auront perdu des points précieux en vue de l’Euro.

Jeudi 8 octobre 2015 tagFOOT
  • PARTAGEZ SUR
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Olivier Miniconi : "Dans les temps de passage pour se maintenir" [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La dix-neuvième journée [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Comment parier sur Bordeaux-Marseille ? [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    CHALLENGE NOËL - LOTS PSG [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    PARIS CHALLENGE LIGUE - 2015-2016 [lire la news]
Voir tous les communiqués