• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 5 novembre 2015 tagTENNIS

Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement "

  • PARTAGEZ SUR

Battu par Lukas Rosol à Wimbledon en 2012, accroché par ce même Tchèque la semaine dernière à Bâle (1-6 7-5 7-6), Rafael Nadal a retrouvé de sa superbe sur le Central de l’AccorHotelsArena. Sur une surface indoor assez lente, l’Espagnol a peut-être un coup à jouer cette semaine. En nocturne, il se mesurera au Sud-Africain Kevin Anderson, 12e mondial.

nadal-nov-15
  © DEAN MOUHTAROPOULOS / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP

Vous avez bien commencé le tournoi. Pensez-vous que les conditions sur ce court sont parfaites pour votre jeu ?

Non, enfin ce sont des conditions similaires à celles de Bâle, la surface est peut-être un peu plus lente mais comme je le disais l'autre jour, du fait que j'ai eu beaucoup de succès sur terre battue, les gens pensent toujours qu'un court plus lent est à mon avantage, mais ce n'est pas sûr que ce soit le cas.

Vous avez dit hier que, de nouveau, vous prenez plaisir à jouer alors qu'il y a quelques mois, vous étiez tendu sur le court. Y a-t-il eu un moment où vous avez senti que le tennis était revenu ?

Il y a deux mois déjà, je commençais à prendre du plaisir sur le court. J'ai déjà dit à l'US Open que je jouais beaucoup mieux, que je pensais mieux jouer à nouveau. C'était la première étape. Après, je suis allé sur le court et j'ai perdu un match que je n'aurais pas dû perdre, c'est tout (face à Fabio Fognini). Alors, même si je dis à la presse que j’ai la sensation de mieux m’entraîner, vous voyez les matches. Ce que vous voyez, ce sont mes résultats. Les trois dernières semaines ont été très positives deux finales, une demi-finale dans des tournois qui ont toujours été difficiles pour moi. J'ai bien démarré celui-ci. On verra ce qu'il se passera en 8e de finale.

Avez-vous tiré beaucoup de confiance de ce tournoi de Bâle par la difficulté de vos matches. Souvent vous y avez perdu le premier set…

Toutes les victoires acquises difficilement sont importantes. Oui ça me donne confiance. Pour être honnête, les victoires sont le meilleur remède. Mais aussi le plus important pour moi, c'est d'arriver à pouvoir me battre parce que cette année, je ne me suis pas battu comme j'aurais voulu. Je ne trouvais pas de solution sur le court quand cela n'allait pas bien. J'étais sans doute bloqué mentalement. La grande amélioration c'est quand j'arrive à trouver des solutions. C'est ce qui me donne confiance. Quand j'arrive à réfléchir, à changer la situation et pouvoir me battre comme auparavant. C'est le plus important. Je sais que je ne peux pas oublier comment on joue au tennis en si peu de temps, voilà c'est ça. Il faut que je sois plus calme mentalement, plus cool. Je suis dans une bien meilleure situation maintenant. Je suis pratiquement à 100 % de ma forme. Je n'ai plus ces drôles de sensations que j'avais sur le court au début de l'année.

Jeudi 5 novembre 2015 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
  • Vendredi 17 juillet 2015
    Coupe Davis - C’est jouable quand même ! [lire la news]
Voir tous les communiqués