• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 23 mai 2014 tagRUGBY

Coupe(s) d’Europe : la nouvelle donne

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

La finale de H Cup opposant Toulon aux Saracens samedi au Millennium Stadium de Cardiff (18h00, heure française) sera la dernière disputée sous l’égide de l’ERC, l’instance dirigeante du rugby européen. A partir de la saison prochaine, les compétitions continentales vont subir des changements.  Explications pour tout comprendre.

Connues sous les noms de H Cup et de ChaLlenge européen (ou Amlin Cup) depuis dix-neuf ans, les compétitions continentales de rugby vont connaître, à partir de la saison prochaine, un remodelage en profondeur. Demandé par les ligues nationales française et anglaise, il intervient dans le but d’équilibrer les redistributions financières entre les acteurs, ainsi que de dynamiser l’aspect sportif. Voici les enseignements à en tirer.

NOUVEL ORGANE DIRIGEANT

Après deux années de négociations avec l’European Rugby Champion Cup (ERC), plusieurs réunions de crise, des menaces de boycott des Anglais, des Français, puis des Gallois, les neuf parties concernées par les coupes d’Europe de rugby sont enfin parvenues à s’entendre en avril dernier. 

Ainsi, les six fédérations européennes (France, Angleterre, pays de Galles, Ecosse, Irlande et Italie) et les représentants des clubs anglais, français et gallois ont mis en place un nouveau format des coupes d’Europe. Il répond à des exigences «basées sur le principe de méritocratie, avec une répartition équitable au plan financier, dans le cadre d’un accord à long terme avec une gouvernance forte», explique le communiqué de l’European Professional Club Rugby (EPCR), nouvel organe dirigeant à l’échelle continentale. Il précise également que ce modèle s’appliquera pour «une durée minimum de huit saisons.»

TROIS COMPETITIONS ONT LIEU DE DEUX

Dans ce modèle, il n’y aura plus de Heineken Cup, ni d’Amlin Cup. Mais trois nouvelles compétitions : l’European Rugby Champions Cup, l’European Rugby Challenge Cup et une compétition qualificative pour la seconde nommée. La première, la plus prestigieuse, mettra aux prises non plus 24 équipes, mais 20, qui devront se qualifier par leurs championnats respectifs. Une volonté des clubs français et anglais, lassés que les provinces irlandaises, automatiquement qualifiées, ne bataillent pas en Ligue celte et réservent leurs forces pour la H Cup.

Ainsi, les six premiers du Top 14, les six premiers de Premiership et sept équipes issues de la Ligue celte (Irlande, pays de Galles, Ecosse, Italie) participeront à la «grande» coupe d’Europe. Pas forcément les sept premiers car les clubs italiens, qui craignaient d’être rayés de la carte, ont obtenu le droit de qualifier «au moins une équipe de chacun des quatre pays participants.» 

6+6+7 = 19. Pour le vingtième qualifié, c’est un peu plus compliqué. Au terme de la saison actuelle, il s’agira du vainqueur d’un barrage aller-retour entre le 7e  du Top 14 et le 7e de Premiership. Les Wasps ont remporté l’aller contre le Stade Français (30-29) à Londres, le retour aura lieu le samedi 24 mai (14h45) à Jean-Bouin. 

Pour les saisons suivantes, il faudra par contre passer par un play-off mettant aux prises les septièmes des championnats de France et d’Angleterre aux huitième et neuvème de la Ligue celte.

Des conditions existent toutefois pour pallier à des éventualités : si le vainqueur de l’European Rugby Challenge Cup n’est pas déjà qualifié par sa place finale en championnat, il participera à ce play-off en prenant la place réservée à sa ligue. 

La «petite» coupe d’Europe regroupera donc les dix-huit clubs restants de Top 14, de Premiership et de Ligue celte, auxquels s’ajouteront deux clubs issus de la compétition qualificative, mettant aux prises des équipes espagnoles, portugaises, belges, roumaines, russes et géorgiennes.

Les compétitions européennes se disputeront toujours  en neuf journées. La phase de poules sera constituée de cinq groupes de quatre équipes. Pas de changement concernant les modalités de qualification : les cinq premiers et les trois meilleurs deuxièmes gagneront leur ticket pour les quarts de finale.

ANGLAIS ET FRANÇAIS ECOUTES

Les grands gagnants de cette nouvelle organisation sont les Anglais et les Français. La raison ? Ils ont obtenu gain de cause sur deux points essentiels : le pouvoir et l’argent. Les participants ne seront ainsi plus sous l’égide de l’ERC, jugée favorable aux nations celtes de par ses dirigeants et sa situation géographique (elle est basée à Dublin). Le siège de l'EPCR, lui, sera à Neufchâtel, en Suisse.

L’accord prévoit également une redistribution financière équitable en trois parts sous la forme suivante : un tiers pour les clubs français, un tiers pour les clubs anglais et un tiers pour les équipes de Ligue celte. Un système qui met fin à l’actuelle répartition existante : 25 % pour chacune des deux Ligues (anglaise et française) et 50% pour les Celtes.

Liste des 20 clubs qualifiés, dont 19 à l'issue des saisons régulières des trois championnats, pour la nouvelle édition de la Coupe d'Europe de rugby lors de la saison 2014-2015 :

En France (6)Toulon, Montpellier, Clermont, Toulouse, Racing-Métro, Castres

En Angleterre (6) : Saracens, Northampton, Leicester, Bath, Harlequins, Sale

En Ligue celtique (7) : Leinster (Irl), Glasgow (Eco), Munster (Irl), Ulster (Irl), Swansea Ospreys (Gal), Llanelli Scarlets (Gal), Trévise (Ita)

La dernière place sera attribuée au vainqueur du barrage aller-retour entre le Stade Français et les London Wasps 

Vendredi 23 mai 2014 tagRUGBY
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La 3e journée - Champions Cup [lire la news]
  • Jeudi 10 décembre 2015
    Dimitri Szarzewski : "Quelque chose de grand va se passer avec le Racing 92" [lire la news]
  • Jeudi 10 décembre 2015
    Champion's Cup - Laurent Travers : "Dan Carter peut nous rendre meilleurs" [lire la news]
  • Vendredi 20 novembre 2015
    Coupe des Champions - Baptiste Serin : "L'UBB a su se créer une notoriété à Bordeaux" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Avec nous, la routine n’est pas de mise [lire la news]
Voir tous les communiqués