• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 18 juillet 2014 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE

Arnaud Démare : « J’ai 5 ans de retard sur Peter Sagan »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Troisième de la douzième étape à Saint-Etienne, le champion de France Arnaud Démare vit son premier Tour de France et ses qualités, déjà reconnues, en font un candidat évident au maillot vert du classement par points dans le futur.

Son apprentissage de coureur du Tour lui permet de mesurer le travail à accomplir avant de pouvoir contester la supériorité de Peter Sagan, détenteur de ce maillot depuis trois ans.

Arnaud Démare, quel bilan faites-vous de votre début de Tour ?

J’ai beaucoup souffert dans les Vosges. C’est mon premier Tour et ce n’est pas facile d’enchainer de telles journées. J’ai commencé à récupérer pendant la journée de repos à Besançon et même pendant la onzième étape mercredi vers Oyonnax. Je renais à l’espoir de gagner une étape, je cible des journées qui peuvent me convenir. L’objectif est de repartir sur de bonnes bases.

Est-il frustrant de finir certaines étapes dans le Grupetto ?

Non pas du tout. Parfois il est impossible d’y échapper mais c’est aussi le moyen de s’économiser. Dès que le grupetto se forme, quand je sais ou que je comprends que l’étape ne m’est pas favorable, je ne pas cherche pas à insister mais à préserver mon énergie. Dans le Tour, il n’y a pas d’étapes de transition. C’est usant et difficile tous les jours. Et je n’ai pas attendu le Tour pour savoir me servir du grupetto.

Votre statut de champion de France est-il un avantage ?

Je suis très encouragé, ça me booste un peu mais quand je n’ai pas les jambes ça ne suffit pas, la souffrance domine. J’ai déjà connu deux jours difficiles, à serrer les dents. Dans le Tour, ça s’enchaine vite. Il y a eu d’entrée de jeu une étape avec 3200 mètres de dénivelé en Angleterre et après, à part le Touquet-Lille où j’ai pris la troisième place, on a enchainé les pavés, les bosses... En plus, je suis tombé deux fois au moment il fallait récupérer un peu et je n’ai donc pas pu souffler.

Qu’ont-ils de différent les sprints du Tour ?

C’est la seule fois de l’année où on roule à 65 km/h dans les 5 derniers kilomètres. C’est très très rapide. Nous avons dépassé la mi-tour et je me sens usé, fatigué. Le matin, c’est le réveil qui me sort du lit et ça signifie que c’est dur mais je vois bien que dans le peloton c’est vrai pour presque tout le monde. Il y a une fatigue générale.

Comment envisages-tu la suite ?

Je vis au jour le jour même si j’essaie de me projeter vers des étapes qui me conviennent et me maintiennent dans le Tour, comme celle de Nîmes dimanche, peut-être l’étape de Bergerac et bien entendu les Champs-Elysées. Bon, il faut y aller à Paris mais gagner là, ce serait magnifique.

Le maillot vert sera-t-il un objectif futur ?

Le problème est que Peter Sagan est bon  partout. Derrière lui, tout les sprinteurs se tient mais lui il peut marquer des points sur tous les terrains, dans une étape vallonnée, dans une étape de montagne. Dans les sprints, il ne gagne pas mais il finit dans les cinq premiers. Avant même de toucher la France, il avait gagné le maillot vert. Moi, je sais que je ne suis pas à son niveau. Il a un an de plus que moi mais j’ai cinq ans de retard par rapport à lui. 

Vendredi 18 juillet 2014 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 17 juillet 2015
    L’Union Jack flotte sur les ambitions françaises [lire la news]
  • Vendredi 17 juillet 2015
    Chris Froome et les autres [lire la news]
  • Vendredi 10 juillet 2015
    Les deux magnifiques et deux jokers [lire la news]
  • Jeudi 2 juillet 2015
    Les quatre magnifiques et un joker [lire la news]
  • Dimanche 27 juillet 2014
    Le Maillot Vert, un combat d’avenir [lire la news]
Voir tous les communiqués