• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Dimanche 27 juillet 2014 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE

Peter Sagan : en vert et contre tout

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Avant de recevoir son troisième maillot vert d’affilée sur les Champs-Elysées, des mains de Marek Estok, ambassadeur de la République slovaque en France, et de Xavier Hürstel, directeur général du PMU, Peter Sagan a beaucoup ruminé son échec dans sa quête de victoire d’étape. 

Peter-sagan-2014-final
  © LIONEL BONAVENTURE / AFP

« Mais j’étais venu au Tour avec l’objectif essentiel de ramener le maillot vert et il est rempli, donc je ne vais pas trop me plaindre », dit celui qui a totalement assumé ses responsabilités dans la chute qu’il a causée en glissant à moins de trois kilomètres de l’arrivée de la 19e étape à Bergerac, là où se situaient ses plus forts espoirs, dès lors que les purs sprinters étaient, soit déjà lâchés dans la côte de Monbazillac, soit plus émoussés que lui par trois semaines de dur labeur.

La campagne estivale de Peter Sagan ne s’arrête pas sur les Champs-Elysées. « Samedi prochain, je dispute la Classica San Sebastian, dit-il. Seulement après, je prendrai un peu de vacances, mais je ne peux pas dire où, sinon, je risque d’être assailli par les paparazzis… » 

Le Slovaque, à la faveur de ses trois premières Grandes Boucles, est devenu une vraie star du cyclisme. En 66 jours de course sur le Tour, il n’a porté le maillot de son équipe de marque qu’à six reprises, les 60 autres, il a véhiculé les couleurs du PMU !

« Chaque Tour de France est différent, dit-il. Il se passe des choses auxquelles on ne s’attend pas. En 2012, je ne m’attendais pas à gagner trois étapes. Une m’aurait suffi. Cette année, je pensais bien m’imposer quelque part, et chaque fois, soit j’ai trouvé plus rapide que moi sur mon chemin, car Marcel Kittel et André Greipel sont plus rapides que moi, soit j’ai manqué de chance, ou je ne sais quoi. Tout dépend des opportunités. » Virtuose sur son vélo, il a gratifié le public de quelques wheelings lors d’arrivées en montagne. Mais il espérait mieux en termes de résultats.

« Je suis très content d’être à nouveau sur le podium du Tour de France, pour la troisième fois d’affilée, pour le maillot vert. Je n’ai pas remporté d’étape mais je reste satisfait avec le classement par points. Chaque année est différente. Je suis content de la manière dont je marchais. Quand je gagne, les gens disent que ça a l’air facile, mais ce n’est pas vrai, ce Tour a rappelé à tout le monde que je ne gagne pas facilement des courses cyclistes ».

Dimanche 27 juillet 2014 tagCYCLISME - TOUR DE FRANCE
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 17 juillet 2015
    L’Union Jack flotte sur les ambitions françaises [lire la news]
  • Vendredi 17 juillet 2015
    Chris Froome et les autres [lire la news]
  • Vendredi 10 juillet 2015
    Les deux magnifiques et deux jokers [lire la news]
  • Jeudi 2 juillet 2015
    Les quatre magnifiques et un joker [lire la news]
  • Dimanche 27 juillet 2014
    Le Maillot Vert, un combat d’avenir [lire la news]
Voir tous les communiqués