• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 22 août 2014 tagFOOT

Jean-Luc Vasseur : «Améliorer notre justesse technique»

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Pour sa première expérience parmi l’élite du football français, Jean-Luc Vasseur (45 ans), l’entraîneur du Stade de Reims, connaît des débuts difficiles sur le plan comptable.

vasseur-foot-reims
  © FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

Avec un point récolté en deux journées, il a pourtant confiance en son effectif, et cible précisément ses axes de travail. Une nécessité avant de recevoir Caen pour la 3e journée de Ligue 1 (samedi, 20h00).

Le début de saison

«On est revenu de Saint-Étienne avec un peu de frustration (défaite 3-1) mais on n’a pas la gueule de bois. On a espéré ramener quelque chose de bien après notre première période, mais il ne faut pas oublier qu’on a affronté une des meilleures équipes du championnat, très complète. On se rend compte de l’importance de la profondeur de banc sur ce genre de rencontres. On a rendu, et j’insiste sur ce mot car ce ne sont pas des ballons que Saint-Étienne a gagnés, un nombre trop important de possessions de balle à l’adversaire. Cela a accentué la sensation de subir le jeu. C’est dommage de ne pas avoir assuré sur ce point-là car on se rend compte qu’en affrontant deux grosses cylindrées (Reims avait obtenu le nul 2-2 face au Paris SG lors de la 1ère journée), on est parvenu à mettre en place un certain jeu de passes sur quelques séquences. La preuve en est avec les trois buts inscrits en deux rencontres.»

Les axes de travail

«Je n’oublie tout de même pas qu’il est nécessaire de nous améliorer au niveau de la justesse technique. Je ne parlerais pas de déchet car je veux garder un discours positif et je sais que lorsque les gestes seront justes, les intentions et la réalisation viendront avec. Je ne ciblerais pas non plus la défense, mais plutôt le fait d’avoir offert trop d’opportunités à nos adversaires. On leur a laissé la possibilité de multiplier les centres, les tirs. Mais je retiens également que nous avons partagé la possession de balle face à Saint-Étienne et que nous avons été mis en danger uniquement sur nos pertes de balle.»

«On va travailler sur la prise d’informations dans notre jeu et sur la mobilité des joueurs sur le terrain. Il y a une vraie lueur d’espoir pour que cette équipe prenne le jeu en main. Je ne doute pas des capacités de mes joueurs mais, aujourd’hui, il manque un petit brin de réussite. Une victoire permettrait à la mécanique de se mettre en marche.»

La recherche d’un équilibre

«Les notions de concurrence et d’efficacité sont importantes pour tous les postes dans un effectif. Je suis actuellement dans une phase de recherche d’équilibre, une phase où il est important de trouver une équipe qui va gagner des matches, qui va avancer et qui va être ambitieuse. On n’est pas très loin de l’avoir trouvée et, une fois que ce sera le cas, cela n’apportera pas pour autant des certitudes. Ma seule certitude, c’est de savoir qu’il n’y en a pas dans le football. On ne peut jamais rester figé.»

«On n’etait pas parti la fleur au fusil face au PSG et Saint-Étienne et, au final, on récupère un point devant Paris et on mène au score une bonne partie du match à Geoffrey-Guichard… C’est ce que je retiens. Notre équipe se construit et se bonifie au fil de la compétition, même lorsque cela ne se passe pas bien. Évidemment, je ne suis pas ravi de nos deux premiers résultats, mais je le suis concernant le travail effectué par les joueurs pour arriver à ce qu’on souhaite montrer.»

La fin du mercato et l’identité de l’équipe

«On attend toujours un élément sur le plan offensif et un autre défensivement. mais il n’y a pas d’urgence dans notre situation non plus. Le championnat est un marathon et nous avons parcouru uniquement les deux premiers kilomètres. En toute modestie, je ne crois pas que nous soyons habilités à jouer la tête de la Ligue 1 ni la gagne. Mais ce qui  nous anime, c’est de faire bonne figure. Sur ce point-là, je pense qu’on est tous d’accord. Pour cela, on a insisté sur la possession de balle et le dynamisme de l’équipe. Il faudra désormais tenter d’emballer le match face à Caen. On a joué deux grosses équipes pour commencer. Cette fois-ci, l’approche de la rencontre sera donc différente.»

Vendredi 22 août 2014 tagFOOT
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Olivier Miniconi : "Dans les temps de passage pour se maintenir" [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La dix-neuvième journée [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Comment parier sur Bordeaux-Marseille ? [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    CHALLENGE NOËL - LOTS PSG [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    PARIS CHALLENGE LIGUE - 2015-2016 [lire la news]
Voir tous les communiqués