• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 4 septembre 2014 tagRUGBY - TOP 14

Benoît Guyot : "Le Top 14 est une longue course de fond"

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Transféré de Biarritz à La Rochelle cet été, Benoît Guyot (25 ans) aborde sa nouvelle expérience avec enthousiasme et ambition. Celle de réussir avec le promu l'opération maintien que le club s'est fixée. Avant le déplacement à Grenoble (samedi, 18h30), le troisième-ligne sait que chaque match compte.

benoit-guyot
  © GAIZKA IROZ / AFP

Le déplacement à Grenoble

"On aborde le déplacement à Grenoble avec beaucoup de sérieux, forcément. On a envie de capitaliser le bon résultat obtenu contre Toulouse lors de la dernière journée (37-25) et, en même temps, on sait très bien qu'on affronte une équipe grenobloise qui reste sur une belle performance aussi (victoire 37-23 devant Bordeaux-Bègles). Maintenant, on retient notre dernière note positive et on a réussi, je pense, à rehausser le curseur. C'est cet état d'esprit qui nous anime aujourd'hui afin d'appréhender la suite des rencontres. On veut bien faire et se donner les moyens de réussir."

Le début de saison

"Il a été important de relever les points positifs après notre entame de championnat (défaites 37-15 à Brive et 60-19 à Toulon lors des deux premières journées). Même lorsqu'on perd lourdement. Cela peut paraître paradoxal avec un œil extérieur vu les résultats obtenus sur les deux premiers matches, mais il y en a eu à chaque fois. On s'est vraiment mis en tête de gommer ce qui n'avait pas été réussi. On connaît nos points forts donc il ne faut surtout pas se mettre en danger sur des erreurs qui se paient de suite à ce niveau-là. Individuellement comme collectivement, on veut toujours peaufiner notre jeu."

"Pour ma part, le début de saison a été un peu particulier car je fais partie des nouveaux joueurs de l'effectif. Dans un premier temps, les recrues ont simplement vu l'exploit de ce club lors de la saison passée, celui d'obtenir son ticket pour le Top 14. C'était quelque chose de grand mais il a vite fallu basculer dans cette nouvelle saison, s'insérer dans un nouveau projet. Forcément, il y a eu un peu d'appréhension durant les premiers matches amicaux. Après, avec le début du championnat, on s'est vite rendu compte qu'il fallait monter d'un cran au niveau de l'exigence et de l'implication parce que cela allait très vite et qu'on a payé assez cher quelques erreurs."

Le déclic contre Toulouse ?

"La portée d'une victoire en Top 14 ne dure que sept jours, jusqu'au week-end qui suit ! Parce qu'à chaque match, les compteurs sont remis à zéro. Le début du championnat va dans ce sens car des équipes qui ont réussi de belles performances ont été en difficulté sur la rencontre suivante. Le Top 14 est une longue course de fond. De notre côté, dès lundi, on a oublié la victoire face à Toulouse pour travailler sur le déplacement à Grenoble. Et ça, c'est nécessaire ! Ce qui est essentiel, c'est de se dire qu'on peut gagner chaque match. L'homogénéité du championnat est assez frappante. Je pense que c'est une bonne chose pour le spectacle, pour les supporters, parce que tout est possible !"

Opération maintien

"La saison dernière, les deux promus se sont maintenus, ce qui est très rare. On a donc envie de s'inspirer des performances des clubs comme Brive et Oyonnax, qui ont su se montrer au niveau de l'élite. Mais on sait aussi ce que cela représente comme travail. Le passage de la Pro D2 au Top 14 demande beaucoup d'efforts et on a envie de les réaliser. Personnellement, j'ai connu une saison difficile avec Biarritz la saison dernière mais je ne veux garder que le positif pour avancer. J'ai juste envie de m'intégrer au sein de ma nouvelle équipe pour apporter le maximum à ce club et prendre du plaisir avec mes coéquipiers. C'est vital de garder cette mentalité sur un terrain."

"La saison idéale est celle qui nous permettra de nous maintenir le plus rapidement possible. Ce sera une longue saison, avec de multiples rebondissements mais, pour nous, je souhaite qu'il y ait le moins de blessures possible, individuellement comme collectivement."

La Rochelle, un club populaire

"Je n'ai pas forcément été surpris par l'effervescence autour de ce club parce qu'on m'en avait déjà parlé, mais c'est vrai que l'ambiance est incroyable dans cette ville. C'est une vraie terre de rugby et l'engouement qui existe autour du Stade Rochelais est une réelle source de motivation et d'excitation pour un joueur. C'est le cas avant, pendant et après un match, dans le contact avec les gens, dans la vie de tous les jours. Moi, j'aime cette proximité entre les joueurs et les supporters, c'est une valeur ajoutée pour le club."

La patte Garbajosa ?

"Xavier Garbajosa fait également partie des recrues en quelque sorte. Ce qui est intéressant avec lui, c'est qu'il a arrêté de jouer il y très peu de temps donc cela crée un lien avec le groupe, une certaine continuité. Après, c'est un entraîneur des trois-quarts donc j'ai moins l'occasion d'échanger avec lui. Mais je pense qu'il apporte beaucoup de choses dans ce groupe. Il sait ce qu'il veut et il prône le jeu. Il possède une mentalité séduisante."

Jeudi 4 septembre 2014 tagRUGBY - TOP 14
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 4 décembre 2015
    Julien Pierre : "Quand on prend 50 points..." [lire la news]
  • Jeudi 26 novembre 2015
    Fabrice Landreau : "On n'est pas content de notre rendement" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Olivier Azam : "Préserver l'identité d'Oyonnax" [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Marc Andreu : "Ajouter des titres aux performances" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Benjamin Fall : "Le jeu de Montpellier est devenu pragmatique" [lire la news]
Voir tous les communiqués