• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 10 octobre 2014 tagFOOT

Didier Deschamps va jouer l’ouverture

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Le sélectionneur va profiter des matches amicaux face au Portugal, ce samedi, puis l’Arménie mardi, pour changer son équipe type et procéder à des essais.
Tout en s’appuyant sur la structure d’équipe qui a fait ses preuves au Brésil, Didier  Deschamps souhaite mettre à profit les deux années de matchs amicaux pour donner leurs chances à des joueurs méritants.

didier-deschamps
  © FRANCK FIFE / AFP

Une manière de renforcer son groupe sans le chambouler. Le retour en sélection de Jérémy Mathieu, titulaire en Serbie (1-1) en septembre, avait été concluant, quand sera-t-il de ceux de Christophe Jallet, André-Pierre Gignac et Dimitri Payet ? Si les trois joueurs ont une belle carte à jouer lors de cette semaine internationale, Payet devrait être le seul à pouvoir se montrer d’entrée face au Portugal, samedi.   

Etincelant et efficace (3 buts et 2 passes décisives) depuis le début de saison dans le rôle de meneur de jeu que lui a confié Marcelo Bielsa à l’OM, le Réunionnais va fêter sa 8e sélection sur le flanc droit de l’attaque française face à la Seleçcao de Cristiano Ronaldo, samedi au Stade de France. Un retour au premier plan pour un joueur, qui avait loupé le charter pour le Brésil au profit de Rémi Cabella. «Ce que réalise Dimitri aujourd'hui avec l'Olympique de Marseille est très intéressant" », avait avancé le sélectionneur pour justifier son retour dans le groupe. Il amène beaucoup de qualité technique. Il est dans ce rôle de meneur de jeu derrière l'attaquant axial. Il a cette qualité de déplacement, de prise de balle sur ses contrôles orientés et une qualité de passe sur la profondeur qui sont très intéressants. Il a très peu de déchet technique et il fait des passes vraiment décisives

Tout aussi déterminant, son coéquipier phocéen André-Pierre Gignac (17 sélections) devra lui attendre le déplacement en Arménie pour briguer une place de titulaire et confirmer son début de saison canon en club –il est le meilleur buteur de Ligue 1 avec 9 réalisations en autant de journées- à l’échelon international. Pour affronter le Portugal, Didier Deschamps ne peut en effet faire autrement que d’aligner Karim Benzema. L’attaquant vedette de l’équipe de France y défiera son coéquipier madrilène Cristiano Ronaldo. Avec en filigrane de ce duel au sommet, l’enjeu de prouver qu’il peut se muer en véritable tueur des surfaces. Une exigence qu’il a pris l’habitude d’esquiver en mettant en avant sa capacité à évoluer comme un créateur d’attaque.

 «Je prends d’abord du plaisir sur le terrain. Je ne vais pas tirer quatorze fois au but pour essayer de marquer. L’essentiel c’est de gagner, de faire la différence sur le plan individuel soit en marquant soit en faisant des passes décisives», a-t-il avancé à Clairefontaine avant de dresser un bilan positif de sa Coupe du monde : «C’était ma première participation. J’estime avoir fait une bonne compétition. Bien sûr, comme tous mes coéquipiers, j’aurais aimé pourvoir débloquer la situation face à l’Allemagne.» 

Il aura désormais cette obligation d'autant plus qu’il est devenu le principal leader offensif des Bleus après la retraite internationale de Franck Ribéry.

Tout le travail du sélectionneur consiste à se servir des deux saisons à blanc conduisant à l’Euro 2016 pour affermir l’épine dorsale de son équipe (Varane, Matuidi, Pogba, Valbuena) tout en faisant progresser son groupe par l’introduction de solutions alternatives sur le plan tactique et dans le choix des hommes. 

Eliaquim Mangala, transféré cet été de Porto à Manchester City pour le montant record pour un défenseur de 54 M€, devrait ainsi avoir l’occasion de montrer sa valeur dans ce match de prestige face au Portugal. Enfin Didier Deschamps devrait aussi offrir à Steve Mandanda sa 17e sélection à cette occasion. «Je vais être amené pendant ces deux ans à donner du temps de jeu aux deux autres gardiens. Hugo Lloris jouera un des deux matches à venir. Donc forcément un des deux autres jouera le deuxième », avait prévenu le sélectionneur en annonçant sa liste.

Le retour du gardien marseillais était plutôt attendu contre l’Arménie. Comme un signe de la volonté du sélectionneur de confronter tous ces joueurs au plus haut niveau afin de les aguerrir encore avant l’Euro 2016. Si les grandes lignes de sa sélection se sont dessinées au Brésil, Deschamps n’entend pas figer les hiérarchies mais au contraire profiter d’une concurrence accrue pour faire évoluer son équipe dans le sens de l’excellence. Le meilleur moyen de garder son groupe en éveil et de perpétuer un esprit de conquête pendant deux années sans échéance immédiate.

Vendredi 10 octobre 2014 tagFOOT
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
  • oct. 2014
    Newsletter PMU Sport n°215 - Equipe de France, Pro A, Top 14 : PMU.fr se positionne ! [Lire la Newsletter]
Sur le même sujet
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Olivier Miniconi : "Dans les temps de passage pour se maintenir" [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La dix-neuvième journée [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Comment parier sur Bordeaux-Marseille ? [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    CHALLENGE NOËL - LOTS PSG [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    PARIS CHALLENGE LIGUE - 2015-2016 [lire la news]
Voir tous les communiqués