• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 10 octobre 2014 tagRUGBY - TOP 14

Mermoz : «  J'ai un avis sur Guy Novès mais je le garde pour moi »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Arrivé au club de Toulon en 2012, Maxime Mermoz (28 ans) vante l’état d’esprit au sein du club varois avant de se déplacer à Toulouse (dimanche, 21h00) pour clôturer la 9journée du Top 14. L’occasion de parler également de sa formation dans le club haut-garonnais.

Le match face à Toulouse

«On prépare le match contre Toulouse de la même manière que face à Oyonnax, il n’y a aucune distinction dans les matches de notre côté. Bien sûr, on s’attend à jouer contre une équipe toulousaine qui veut revenir dans le haut du classement, elle a l’effectif pour y arriver et elle n’a pas souvent été loin de l’emporter sur de nombreux matches qu’elle a perdus depuis le début de la saison. On va affronter des joueurs internationaux pour la plupart, il y aura donc beaucoup de volume de jeu. La mauvaise passe de Toulouse ? Ce n’est vraiment pas mon souci. Les médias cherchent à tirer sur le club mais je ne peux rien dire là-dessus, cela ne me regarde pas.»

Toulon, un club pour tout gagner

«On a connu un début de saison moyen et le déclic est venu après la défaite à domicile contre le Stade Français (24-28, 5e journée). Quand tu perds à domicile, tu es très touché. Il y a eu une remobilisation dans la foulée et maintenant on veut garder le rythme, prendre le maximum de points tout de suite. Dans ce championnat, il faut toujours être tendu car les équipes sont toutes motivées. Je le répète souvent mais ce n’est pas de la fausse modestie, les clubs sont décomplexés dans ce Top 14. Je pense à Bordeaux, qui tape Clermont en passant plus de 50 points (51-21, 8e journée), à Grenoble, qui va récupérer des points de bonus un peu partout. Vraiment, il y a tellement de bonnes équipes que tous les week-ends sont durs.»

L'état d'esprit du RCT

«La motivation est naturelle quand vous gagnez. A Toulon, l’état d’esprit de vouloir gagner se ressent chez le président, les entraîneurs, et donc chez les joueurs. Vu l’effectif, on ne peut qu’être dynamique. Même si c’est beau Toulon, aucun joueur n’est là pour préparer sa retraite. La gagne, on l’a tous en nous. L’envie de réussir aussi. Quand je suis arrivé au club (en 2012), on voulait déjà tout gagner. Cela a fonctionné mais on veut le refaire. On croit en nous parce qu’il y a d’autres clubs qui veulent aussi tout gagner, comme Toulouse, le Racing Metro, Montpellier. A part les deux ou trois équipes qui ont pour objectif de se maintenir, tout le monde veut gagner à la fin.»

Ses souvenirs de Toulouse

«Il y a tellement d’images que je garde de Toulouse ! J’y ai grandi, j’ai passé huit ans de ma vie là-bas (de 2001 à 2008). J’y ai signé mon premier contrat professionnel, j’ai participé à mon premier match de Top 16 à l’époque, j’y ai découvert la  H Cup. Dans l’ensemble, c’était magnifique car j’y étais à une période où le club brillait vraiment. J’ai eu la chance de devenir international et de me fixer des objectifs.»

Guy Novès/Bernard Laporte

«Guy Novès, je n’ai pas eu vraiment de rapport avec lui, j’ai un avis sur sa personne mais je le garderai pour moi. Je sais qu’il est respectable pour le palmarès qu’il a. Bernard Laporte est quelqu’un de très passionné, c’est un gagnant dans l’âme. Il est capable de te mobiliser sur un discours pour un match amical de pré saison. Il donne envie de se transcender, transmet beaucoup et c’est un grand professionnel.»

Son début de saison

«Je me sens très bien, tout va pour le mieux au niveau physique. Je prends du plaisir sur le terrain et aux entraînements, j’ai de bonnes sensations. Quand on gagne, c’est plus facile aussi. Mais je sens que le travail de l’intersaison paie. A la fin, on regarde toujours qui est frais pour le sprint final et en général, j’enchaîne bien. On a connu des changements avec le départ de Jonny (Wilkinson), il a fallu faire jouer Matt (Giteau) en n°10, ce qui a libéré une place au centre. Donc c’est plutôt une bonne chose pour moi. On était quatre joueurs pour trois postes avant… De toute façon, on sait bien qu’on a besoin de tout l’effectif pour réussir une saison.»

Un championnat usant

«On verra qui paiera les pots cassés en fin de saison mais je pense que les promus ont chacun une bonne équipe et des chances de se maintenir. Donc ça veut dire qu’il y aura sûrement des surprises. Personne ne voyait Perpignan et Biarritz descendre la saison dernière… La relégation de l’USAP ? Je crois que certaines personnes au club pensaient trop à leurs querelles internes et qu’elles ont oublié de s’occuper des choses importantes. Cela m’a fait mal au cœur car j’ai pensé à tous ces gens qui soutiennent ce club. J’y ai passé beaucoup de temps (de 2008 à 2012) donc j’étais triste. Personne n’est à l’abri, il n’y a  qu’à regarder Castres, champion en 2012, finaliste en 2013 et là… c’est dur. Il n’y a pas de semaine «light», on a toujours le couteau entre les dents. »

Des étrangers appelés en équipe de France…

«C’est un sujet sensible et je ne me sens pas trop concerné, j’ai tendance à dire que ce n’est pas mon problème. Bien sûr j’ai un avis… Quand on en parle avec des amis, on se rend compte que le pour et le contre ont tous les deux des arguments pertinents à faire valoir. C’est peut-être aussi de la provocation, une manière de dire : « Les Français, bougez-vous ! ». Mais je constate que les étrangers qui portent le maillot du XV de France, cela a toujours existé. Et avant ça ne choquait pas. C’est sûrement un faux débat. Et puis, on n’a pas ouvert les vannes non plus ! Pour le moment je pense à mon club, j’aurai le temps de m’intéresser à l’équipe de France en temps voulu. Mais c’est sûr que c’est toujours un challenge excitant d’y figurer. J’en ai fait mon objectif mais mon but, ce n’est pas seulement d’y être, mais aussi de gagner.»

Vendredi 10 octobre 2014 tagRUGBY - TOP 14
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
  • oct. 2014
    Newsletter PMU Sport n°215 - Equipe de France, Pro A, Top 14 : PMU.fr se positionne ! [Lire la Newsletter]
Sur le même sujet
  • Vendredi 4 décembre 2015
    Julien Pierre : "Quand on prend 50 points..." [lire la news]
  • Jeudi 26 novembre 2015
    Fabrice Landreau : "On n'est pas content de notre rendement" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Olivier Azam : "Préserver l'identité d'Oyonnax" [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Marc Andreu : "Ajouter des titres aux performances" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Benjamin Fall : "Le jeu de Montpellier est devenu pragmatique" [lire la news]
Voir tous les communiqués