• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 24 octobre 2014 tagTENNIS

BNP-Paribas Masters de Paris - Julien Benneteau: "On a besoin du public"

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Les tennismen français s'apprêtent à vivre l'une des périodes les plus excitantes de leur carrière. Avec en toile de fond la finale de la Coupe Davis à Lille dans un mois et l'exploit qu'il faudra réaliser contre la Suisse, ils disputent à partir de lundi le BNP-Paribas Masters de Paris-Bercy, un tournoi qui leur a souvent procuré de belles émotions. 

julien-benneteau
  © GOH CHAI HIN / AFP

Un homme en forme, Julien Benneteau, récent finaliste du tournoi de Kuala Lumpur, témoigne de l'importance du mois à venir.

Vous étiez inscrit à Bâle cette semaine et finalement vous avez renoncé à disputer ce tournoi. Plus généralement, on trouve que les Français sont bien discrets…

On ne joue pas à cache-cache. Avec Gilles Simon, on s’est quand même montrés en Asie, non ? Disons qu’il y a des choix à faire sur cette fin de saison. Il y a beaucoup de choses qui arrivent : Bercy, qui est important pour les Français, ensuite le Masters de double à Londres avec Edouard Roger-Vasselin et cette fameuse finale de la coupe Davis. Il faut être raisonnable pour être le plus frais possible, à la fois physiquement et mentalement.

C’est l’une des périodes les plus excitantes de votre carrière ?

Oui, ce n’est pas très compliqué d’aller à l’entraînement. Quand c’est dur, on sait à quoi penser pour tenir, et faire en sorte que ce soit encore plus dur. Avec cette finale en tête, c’est un beau challenge.

Les tweets de Roger Federer s’entraînant sur terre battue ont beaucoup fait réagir…

D’abord, je n’ai jamais pris comme ça comme du ‘’chambrage’’ ou de l’intimidation parce que Roger Federer est bien au-dessus de tout cela. C’est un signe de plus, s’il y en avait besoin, que la coupe Davis est certainement son objectif principal. 

Qu’attendez-vous de ce BNP-Paribas Masters, votre sixième seulement? 

J’ai envie de bien finir cette saison au niveau du simple, de maintenir mon niveau. Bercy, c’est une salle incroyable. On y va pour prendre du plaisir. Et si on pouvait claquer un gros résultat, ce serait parfait.

A 32 ans, vous avez égalé votre meilleur classement en simple (26e). Quel est le sentiment ?

C’est une fierté de l’avoir égalé mais ce n’est pas une obsession de vouloir le battre à tout prix. Je suis aussi à mon meilleur en double (8e). Ca prouve que je suis très compétitif. C’est super important. 

Vous avez battu Roger Federer à Bercy en 2009 (3-6 7-6 6-4). Un match où le public avait clairement basculé en votre faveur ?

Oui, j’ai le souvenir qu’au début, le public était plus pour Federer. Puis, j’ai réussi à revenir à un set partout et les gens se sont dit : ‘’Tiens, il y a peut-être un exploit qui est en train de se faire’’. Quand j’ai breaké au début du troisième, les spectateurs voulaient que je tienne cette avance et que je sorte le numéro 1 mondial.

Ca donne des idées pour Lille…

Federer, partout où il joue dans le monde, il a ce soutien indéfectible. Mais pour la Coupe Davis, ce sera différent. Je ne sais comment sera le public fin novembre à Lille. Nous encourager dès le premier point, ce ne sera pas un manque de respect envers Federer. De toute façon, on sait que ça restera dans le raisonnable, ce ne sera pas hostile. On demande juste que l’engouement soit présent dès le premier point. On aura vraiment besoin du public.

Vendredi 24 octobre 2014 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
Voir tous les communiqués