• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 31 octobre 2014

Basketball NBA - Kyrie Irving: « Je dois rester moi-même malgré l’arrivée de LeBron »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Kyrie Irving le meneur de jeu de Cleveland forme le Big Three des Cavaliers avec LeBron James et Kevin Love. L’année 2014 est fantastique pour lui. MVP du All Star Game et meilleur joueur de la coupe du monde en Espagne avec les Etats-Unis, à seulement 22 ans et malgré l’arrivée du King dans l’Ohio, Irving veut rester un meneur scoreur. Il nous explique pourquoi.

irving
  © JASON MILLER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

L’année 2014 est particulière pour vous. Deux titres de MVP lors du All Star Game et en coupe du monde avec l’équipe Américaine en Espagne, le bonheur peut se prolonger en 2015 ou pas ?

 Je l’espère car Cleveland a monté une grosse équipe pour gagner le titre de champion NBA. Mes awards individuels n’ont rien à voir avec le bonheur que l’on peut ressentir quand on gagne en équipe. J’ai pu mesurer la différence en remportant le titre de champion du monde avec l’équipe des Etats Unis en Espagne. C’était incomparable car je n’avais jamais mesuré cela auparavant.

Cleveland est un favori ou un challenger avec le Big Three que vous constituez LeBron James, Kevin Love et vous ?

Certains medias disent que nous sommes favoris, d’autres nous voient en challengers mais le problème n’est pas là. On va devoir démontrer tout au long de la saison qu’on peut gagner le titre NBA grâce à notre jeu. Les Spurs de San Antonio sont favoris car leur équipe n’a pas changé par rapport à la saison dernière et leur envie de réaliser le back to back (2 titres consécutifs) est une source de motivation supplémentaire car ils ne l’ont jamais fait par le passé. Mais en ce qui nous concerne, on devra déjà battre nos concurrents dans la conférence Est avant de penser à autre chose. »

Le fait que Kevin Love et vous, n’ayez jamais disputé de playoffs est-il un handicap ?

On ne raisonne pas forcément comme ça. Cleveland a recruté des joueurs expérimentés qui ont gagné le titre NBA. Je pense à Mike Miller, Shawn Marion, James Jones ou Brendan Haywood. Notre équipe est expérimentée avec ces joueurs. Cleveland a réalisé un bon mix entre joueurs d’expérience et plus jeunes pour apporter une nouvelle dynamique dans le but de remporter le titre NBA.

Ca signifie que vous adhérez totalement à ce que dit LeBron James quand il rappelle que les Cavaliers ne sont pas un Big Three mais une équipe ?

C’est le jeu collectif qui nous fera progresser et gagner. Si nous sommes solidaires en défense, si on développe du jeu offensif, ça voudra dire que les gars jouent ensemble des deux côtés du terrain. C’est difficile à mettre en place mais c’est l’une des clefs de notre réussite à moyen terme cette saison.

Vous être un scoreur par nature. Est-ce que l’arrivée de LeBron James va modifier votre jeu ?

Je dois rester moi-même car offensivement j’ai toujours joué de manière agressive depuis que je suis dans la ligue (3 ans). Je suis meneur de jeu et mon travail c’est de trouver mes partenaires et de les mettre dans la meilleure situation possible pour marquer mais j’ai construit mon jeu aussi en scorant. Je vais essayer de trouver le meilleur équilibre possible.

Q : Mentalement, comment vous appréhendez une saison comme celle-ci avec le retour de LeBron James alors que depuis son départ en 2010, vous n’avez jamais fait les playoffs ?

Kyrie Irving « On sait ce que LeBron a fait pour Cleveland quand il était ici (finale NBA 2007 notamment) et ensuite à Miami avec ses 4 finales NBA et ces deux titres de champion mais lui même nous donne le leadership et la confiance qui nous manquait jusqu’alors. Chacun d’entre nous dans l’équipe a conscience que l’on passe à un autre niveau avec lui. Tout le monde est prêt a faire les sacrifices nécessaires pour gagner le titre NBA. LeBron mais aussi les plus anciens comme Marion ou Miller sont de bons exemples à suivre pour nous les plus jeunes. »

Q : Tu as mené le jeu de l’équipe américaine avec succès en coupe du monde, mais est-ce plus difficile de le faire avec Cleveland ?

Kyrie Irving « En coupe du monde il y avait surtout l’adaptation au jeu Fiba qui était différent pour nous les Américains. L’équipe était nouvelle aussi un peu comme à Cleveland. Un meneur de jeu à une double responsabilité par rapport à son propre jeu et à celui de ses partenaires. Il faut faire tourner toute une équipe c’est toujours la difficulté quelque soit les joueurs autour de soi. Mais à Cleveland, on joue ensemble tous les jours. Ca va plus vite si on a un bon feeling. »

Vendredi 31 octobre 2014
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
les dernières news
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Quand le long terme garantit le succès [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Olivier Miniconi : "Dans les temps de passage pour se maintenir" [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La dix-neuvième journée [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    Comment parier sur Bordeaux-Marseille ? [lire la news]
  • Vendredi 18 décembre 2015
    CHALLENGE NOËL - LOTS PSG [lire la news]
Voir tous les communiqués