• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 31 octobre 2014 tagRUGBY - TOP 14

Top 14 - Jonathan Wisniewski : «Avoir de l’ambition à Toulon serait arrogant »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Auteur d’un début de saison convaincant sous ses nouvelles couleurs grenobloises, Jonathan Wisniewski (29 ans) s’attend à souffrir lors du déplacement des Isérois à Toulon (dimanche, 13h00) pour le compte de la 10e journée du Top 14. Mais il se satisfait de son renouveau au FCG.

jonathan-grenoble
  © JEFF PACHOUD / AFP

Le match face à Toulon

«On aborde ce match avec un effectif assez frais et reposé. On est heureux de se remettre au boulot tous ensemble après la période européenne. Cela nous a permis de refaire un travail de préparation, de régénération aussi car il y a eu pas mal de temps de jeu depuis le début de la saison. Cette coupure nous permet de revenir avec beaucoup d’appétit pour aller à Toulon. C’est un gros match et je pense que c’est le mieux pour se remettre tout de suite dans le bain du Top 14.»

«Que peut-on dire de plus sur Toulon sinon répéter que c’est solide, que c’est costaud, que c’est puissant, qu’il y a des stars à tous les postes ? (Il soupire) On ne peut rien dire de plus, c’est ce qui se fait de mieux en Europe. On l’a vu durant les deux premières journées de Champions Cup, c’est l’équipe qui a le mieux géré son sujet. Elle n’a jamais en panique. On y va pour se tester, pour voir où on se situe par rapport à ces équipes-là, mais sans pression particulière. Se déplacer à Toulon avec de l’ambition, ce serait faire preuve d’arrogance aujourd’hui.»

La parenthèse européenne

«La coupe d’Europe n’était pas un objectif pour le club au départ. En plus, il y a eu deux défaites (37-14 à Cardiff et 15-25 face aux London Irish) donc on est déjà un peu en dehors de la course pour une qualification. On l’a plus vue comme le moyen de permettre à certains joueurs de prendre de l’expérience, à d’autres de retrouver le rythme après des blessures. Pour un effectif comme le nôtre qui n’est pas très large, c’est un bon compromis. On a quand même essayé d’approfondir des phases de jeu durant ces matches-là, on a pris cette Challenge Cup comme un vrai laboratoire.»

Un nouvel élan à Grenoble

«De mon côté, j’ai pu me reposer (sourire), j’ai suivi un programme de musculation spécifique. C’est vrai que j’ai joué huit matches en intégralité sur les neuf premières journées de championnat donc c’était très physique. La première partie de la saison est satisfaisante pour moi. Le collectif tourne bien, on produit un jeu porté sur l’offensive qui nous réussit. Personnellement, je m’épanouis dans ce système car je bénéficie de plusieurs options autour de moi sur le terrain. C’est un vrai régal ! Je suis revenu à l’entraînement avec un réel plaisir d’enchaîner les performances.»

«Après mon passage au Racing-Métro (2007-2014), j’avais besoin d’un nouveau projet pour me relancer. J’avais besoin de changer de contexte. Ce que je cherchais, je l’ai trouvé à Grenoble et je mesure ma chance d’avoir la confiance d’un staff, de mes partenaires. Mon intégration s’est bien déroulée au sein du groupe et cela a facilité celle sur le terrain. J’espère continuer sur cette même dynamique.»

Le FCG, un candidat au Top 6 ?

«Il ne faut pas se le cacher, il y a en Top 14 cinq équipes qui luttent pour le titre et qui ont les moyens de l’emporter (Toulon, Clermont, Racing-Métro, Toulouse et Montpellier). Et puis après, il reste une place pour les neuf autres afin d’accrocher les phases finales… Donc c’est compliqué. Dans ces conditions, on ne peut avoir pour objectif que le maintien. Et le jour où on l’aura assuré, on aura l’esprit libéré. On a vu la saison dernière qu’on a parlé de Grenoble dans les six premiers et deux journées après, on avait peur que le club descende en Pro D2… Donc on est plus qu’averti à ce niveau.»

«Je ne connaissais pas Fabrice Landreau avant de venir à Grenoble mais j’ai tout de suite aimé son discours. Egalement la manière dont il a structuré le club et comment il l’aide à grandir depuis quelques saisons maintenant. Si les résultats sont là, c’est que le club est bien managé, les choses ont été faites avec beaucoup d’intelligence et ce n’est pas un hasard si on parle de Grenoble dans le haut du tableau du Top 14.»

«Quand j’étais au Racing, il y avait un certain anonymat du club dans la ville de Paris. Là, la ferveur est plus grande, on le voit avec l’affluence qui n’arrête pas d’augmenter dans le stade. Mais on sait aussi que ces éléments sont fragiles, et qu’ils ne seront là que si on continue à performer, notamment à domicile.»

Une ambition tricolore

«Dans un coin de ma tête, je n’ai jamais oublié l’idée d’avoir une convocation en équipe de France. Je travaille pour cet objectif et j’espère qu’on pensera à moi un jour. Il y a de nombreux joueurs qui ont eu cette chance, je me dis «pourquoi pas moi une fois ?» Après, sur la dernière liste, je ne m’attendais à rien car je sors d’une saison où je suis tombé aux oubliettes, avec des blessures. Il y avait tout à refaire. Maintenant, on parle un peu plus de moi et cela me fait plaisir personnellement mais je ne me sens pas encore légitime pour postuler à une place dans le groupe national.»

Vendredi 31 octobre 2014 tagRUGBY - TOP 14
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 4 décembre 2015
    Julien Pierre : "Quand on prend 50 points..." [lire la news]
  • Jeudi 26 novembre 2015
    Fabrice Landreau : "On n'est pas content de notre rendement" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Olivier Azam : "Préserver l'identité d'Oyonnax" [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Marc Andreu : "Ajouter des titres aux performances" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Benjamin Fall : "Le jeu de Montpellier est devenu pragmatique" [lire la news]
Voir tous les communiqués