• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 6 novembre 2014 tagTENNIS

Masters de Londres - Interview Wawrinka : « Je n’échangerais cette année pour rien au monde »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Pour la deuxième fois de sa carrière, Stanislas Wawrinka, 4e joueur mondial, va disputer le prestigieux Masters à l’O2 Arena de Londres, qui débute ce dimanche. En 2013, deux succès face à Tomas Berdych et David Ferrer lui avaient ouvert les portes des demi-finales, où Djokovic l’avait stoppé.

Wawrinka
  © DEAN MOUHTAROPOULOS / GETTY IMAGES EUROPE / GETTY IMAGES/AFP

Basculé cette année dans une poule où figurent… Novak Djokovic, Tomas Berdych et Marin Cilic, le Suisse est concentré sur Angleterre même si Lille, théâtre de la finale de la coupe Davis (21 au 23 novembre) se trouve de l’autre côté de la Manche.

Après votre défaite en huitièmes de finale à Bercy, vous allez aborder ce Masters avec seulement deux victoires engrangées depuis l’US Open…

À  Londres,  c’est  un  tournoi  différent.  C’est un round-robin (chaque joueur est assuré de disputer trois rencontres). Peu importe ce qui  s’est passé avant. On sait, et on l’a vu dans le passé,  que c’est vraiment un tournoi à part. Je dois être frais pour aller chercher des victoires et me qualifier pour les demi-finales. Ma chance, c’est que j’ai déjà joué ce tournoi, ce qui n’est pas le cas de tous les qualifiés (il y aura 3 néophytes). Je me concentre sur ce que je fais, comment je fais, et j’espère arriver en forme là-bas.

Le doute n’est pas votre compagnon, on dirait…

Je ne vais pas tout à coup changer de raquette, de cordage ou d’entraîneur maintenant que je ne gagne pas beaucoup de matchs. Parce que je sais ce qui me manque : faire  de  bons  choix  au  bon moment sur les points importants. Encore une fois,  je ne panique pas parce qu’il n’y a pas à paniquer. On est enfin de saison,  je suis  toujours le quatrième mondial.

2014 a été une année incroyable pour vous…

J’ai eu  des très hauts et des très bas. C’est mon année qui a été faite comme ça. Je ne la changerais pour rien au monde par rapport aux autres années que j’ai  eues  dans ma carrière. J’ai  gagné un Grand Chelem, un Masters 1000, j’ai fait aussi de mauvaises prestations. Je ne gagne pas beaucoup de matches en fin de saison mais je peux bien jouer au Masters, gagner la Coupe Davis et l’année  sera plus que fabuleuse.

Les Français ne pensent qu’à la coupe Davis, cela ne semble pas être votre cas ?

Personnellement, je ne me suis pas focalisé là-dessus. J’ai tellement de belles choses à faire. C’est seulement la deuxième fois que je me retrouve parmi les « Maîtres ». C’est beaucoup mais ça ne fait pas dix fois. Donc, pas question de sacrifier cette épreuve.

Jeudi 6 novembre 2014 tagTENNIS
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 12 novembre 2015
    Masters de Londres - Wawrinka : "J’essaie de me faufiler…" [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Jouer en confiance [lire la news]
  • Jeudi 5 novembre 2015
    Open de Bercy - Nadal : " J’étais bloqué mentalement " [lire la news]
  • Jeudi 29 octobre 2015
    Bercy… beaucoup d’enjeux [lire la news]
  • Jeudi 3 septembre 2015
    US Open - Paire : "Je suis sur une bonne dynamique" [lire la news]
Voir tous les communiqués