• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 21 novembre 2014 tagRUGBY

Gonzalo Quesada : « Le jeu de l’Argentine a changé »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Ancien international argentin (38 sélections) et aujourd’hui entraîneur-manager du Stade Français, Gonzalo Quesada (40 ans) donne son avis sur la formation des Pumas, qui défie le XV de France samedi à Saint-Denis pour le dernier match de la tournée d’automne des Bleus.


Photo-Quesada.jpg

Gonzalo, quelles sont les caractéristiques de cette équipe d’Argentine ?

Avant, l’Argentine était connue pour son jeu pas très spectaculaire, basé sur une grosse mêlée, une bonne défense. Et il n’y avait pas beaucoup d’alternance. Aujourd’hui, elle parvient à développer son jeu fait de changements de rythme, d’attaques placées, ce qui gêne ses adversaires. On l’a vu lors du dernier Four Nations, elle aurait pu battre les Springboks (défaite 31-33 dans les dernières minutes).

Et elle a surtout remporté son premier match dans cette compétition…

Oui, la dynamique est là et cela s’est manifesté contre l’Australie (21-17). On sent les bienfaits de l’intégration de l’Argentine dans ce tournoi de l’hémisphère sud, c’était l’objectif initial.

Avec votre regard d’entraîneur, quelle analyse faites-vous des forces de l’Argentine ?

Je vois de bien meilleures attitudes dans les zones de ruck, dans le jeu au contact. Le jeu argentin a longtemps été indiscipliné, mais on voit maintenant de vrais soutiens. Cela le rend encore plus dangereux car les joueurs se disent qu’ils sont sur la bonne voie. Cette équipe s’est rendu compte qu’elle pouvait gagner des matches en jouant autrement qu’avant. C’est l’équipe qui a eu la meilleure possession durant le dernier Four Nations. Elle n’a plus peur de conserver le ballon, de faire mal à l’adversaire par le jeu. L’Argentine va proposer un match physique car il va y avoir de beaux athlètes.

Dans quel état physique sont les Argentins à ce moment de l’année ?

Le Four Nations est une compétition qui demande beaucoup d’énergie, c’est plus dur qu’une coupe du monde parce que tu affrontes uniquement les meilleures équipes. C’est comme si tu jouais l’équivalent des quarts, des demies ou d’une finale tous les week-ends. A cela s’ajoutent les sept semaines de voyages de trente heures. En novembre, la fraîcheur physique des Argentins n’est pas optimale. L’équipe qui se présentera samedi ne sera pas exactement la même que cet été.

Mais la France se méfie toujours de l’Argentine…

Oui, je crois que les défaites en coupe du monde 2007 restent dans les mémoires (l’Argentine avait battu la France en poules et lors du match pour la troisième place). Les Français prennent les Pumas avec le même sérieux que l’Australie.

Connaissez-vous Daniel Hourcade, le sélectionneur argentin ?

C'est quelqu'un de très ambitieux. Il aime que son équipe ait le ballon et attaque. (Santiago) Phelan (l’ancien sélectionneur) était plus classique et centré sur la défense. Avant Hourcade, jamais l'Argentine n'avait eu une équipe capable d'être agressive dans sa manière d'attaquer et de conserver le ballon. Le gros objectif qui vient est la coupe du monde et le sélectionneur voudra la jouer à fond, en prenant des risques.

Vendredi 21 novembre 2014 tagRUGBY
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Vendredi 18 décembre 2015
    La 3e journée - Champions Cup [lire la news]
  • Jeudi 10 décembre 2015
    Dimitri Szarzewski : "Quelque chose de grand va se passer avec le Racing 92" [lire la news]
  • Jeudi 10 décembre 2015
    Champion's Cup - Laurent Travers : "Dan Carter peut nous rendre meilleurs" [lire la news]
  • Vendredi 20 novembre 2015
    Coupe des Champions - Baptiste Serin : "L'UBB a su se créer une notoriété à Bordeaux" [lire la news]
  • Jeudi 22 octobre 2015
    Avec nous, la routine n’est pas de mise [lire la news]
Voir tous les communiqués