• Bienvenue dans la Press Room du PMU. De nos communiqués à notre fil Twitter en passant par les dossiers de presse, Observatoire des Loisirs ou la newsletter PMU Sport, cette nouvelle « salle de presse virtuelle » rassemble tous les éléments et informations utiles pour suivre au quotidien l’actualité du PMU, univers par univers.
Vendredi 2 janvier 2015 tagFOOT Coupe de France

L'ITW de Bertrand Desplat : « La Coupe de France est dans l’ADN de Guingamp »

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Président du club guingampais depuis 2011, Bertrand Desplat, 44 ans, se réjouit de retrouver la Coupe de France, dont l’EAG est le tenant du titre. D’autant que c’est un derby des Côtes-d’Armor face à Dinan-Lehon (dimanche, 14h15) auquel son club se prépare pour les 32e de finale.


desplat.jpg

Bertrand Desplat, Guingamp va retrouver le chemin de la Coupe de France en tant que tenant du titre, c’est forcément un moment particulier pour le club…

Oui, bien sûr, au regard de notre histoire en Coupe de France, c’est toujours un moment important. Je dirais que Guingamp et cette coupe partagent une histoire commune, c’est la plus belle des compétitions pour nous car on y a inscrit notre nom à deux reprises sur les cinq dernières années (2009 et 2014). C’est une saveur qu’on ne retrouve nulle part ailleurs.

Est-ce le message que vous transmettez aux joueurs ?

Je crois que c’est le sentiment partagé par tout un club avant tout. L’histoire de l’EAG a commencé au début des années 70 avec une bande de jeunes qui sortaient de la Gambardella et qui avaient battu des équipes de Deuxième Division. Donc la Coupe de France est dans l’ADN du club et quand les joueurs arrivent à Guingamp aujourd’hui, c’est ce qu’on leur explique. Ils sont au courant que quand on devient un joueur professionnel ici, on doit respecter la Coupe de France et tout donner pour elle, tous les ans.

Après la finale gagnée face à Rennes la saison dernière (2-0), vous allez disputer un nouveau derby breton contre Dinan-Lehon…

C’est vrai, c’est le hasard et c’est un derby costarmoricain, départemental cette fois-ci. Donc on est très fier de pouvoir accueillir au Roudourou une autre équipe phare des Côtes-d’Armor. On se méfie beaucoup de cette équipe de Dinan-Lehon car elle a déjà battu Saint-Malo et Angers. On sait que ce sera un match compliqué car la Coupe de France transcende les joueurs et nivelle les écarts. On est bien placé pour le savoir. On sera extrêmement concentré et vigilant pour passer ce tour.

Quel bilan sportif faîtes-vous à la mi-saison ?

Il est convenable (Guingamp occupe la 12e place en Ligue 1). On a connu un démarrage assez poussif dû au aux nombreux changements dans l’effectif. Il fallait attendre que la mayonnaise prenne et que l’ensemble des recrues se mettent au niveau de la mentalité et de l’état d’esprit qui sont très particuliers ici. Aujourd’hui c’est le cas donc on est confiant pour la suite de la saison.

Et puis Guingamp est le dernier représentant français en Ligue Europa…

C’est un moment historique pour le club mais également pour toute la Bretagne. On est le premier club breton à atteindre ce niveau d’une compétition européenne. On en est fier et, en même temps, on sent une certaine responsabilité de continuer à bien figurer dans cette Ligue Europa. On va faire en sorte de se montrer à la hauteur face au Dynamo Kiev.

En tant que président, quels sont vos objectifs pour le club ?

Quand j’ai pris la présidence du club en 2011, j’avais annoncé que Guingamp devait faire partie du Top 30 en France. Je pense que c’est la réalité et on a la chance d’être dans le Top 20 pour le moment. Si on peut faire en sorte de s’y maintenir durant les cinq prochaines années, ce serait formidable. Pour cela, il faut continuer à faire ce que l’on sait faire. D’un point de vue sportif mais également des infrastructures.

Comment cela se traduit-il ?

On a développé la zone de vie du groupe professionnel en lui mettant à disposition des outils modernes pour s’entraîner, avec des terrains neufs, des vestiaires neufs, un service médical compétent. On a investi sur la modernisation de notre enceinte puisque le Roudourou est aux normes de la Ligue Europa : on a changé les sièges, augmenté la capacité (22.200 places), amélioré l’éclairage et la qualité de la pelouse. Et puis, on a lancé un appel d’offres pour la création d’un centre de formation ultra moderne à notre échelle, sans tomber dans l’excès.

Comment expliquez-vous le fort aspect identitaire de l’EAG ?

C’est simple, c’est un club qui n’a jamais été confisqué par personne. C’est le club de tout le monde. Il n’est pas détenu par un magnat de l’industrie, c’est une copropriété de 85 copropriétaires, dont le plus important d’entre eux détient moins de 3% du capital. C’est complètement unique. C’est un club partagé par toutes les forces vives économiques du département et cela crée un sentiment d’appartenance extrêmement fort. Chaque propriétaire a des salariés, qui ont eux-mêmes des amis qui s’identifient au club. On chante souvent au stade «les paysans sont de retour» et on revendique cette idée de porter les valeurs d’un football rural et populaire. C’est ce qui fait que les supporters se reconnaissent en nous.

Après quatre années de présidence, quel regard portez-vous sur votre parcours personnel ?

Je me félicite des résultats sportifs et je pense que c’est un club qui travaille bien et qui se projette vers l’avenir. Tout cela se fait avec beaucoup d’humilité mais également d’ambition. C’est ce savant mélange qui devrait nous permettre de continuer de grandir.

Vendredi 2 janvier 2015 tagFOOT Coupe de France
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Newsletter
Sur le même sujet
  • Jeudi 28 mai 2015
    Jean-Luc Vannuchi : "Donner une bonne image de l’AJA" [lire la news]
  • Jeudi 28 mai 2015
    Le parcours de finalistes [lire la news]
  • Jeudi 28 mai 2015
    Palmarès de la Coupe de France : le tableau des clubs les plus titrés et les finales perdues [lire la news]
  • Jeudi 28 mai 2015
    
Finale de la Coupe de France 2015 : le PMU met en place un dispositif exceptionnel [lire la news]
  • Jeudi 9 avril 2015
    Les demi-finales [lire la news]
Voir tous les communiqués